Une lettre de vous


Titre : Une lettre de vous
Auteur : Jessica Brockmole
Genre littéraire : Historique
Année de parution : 2014
Éditeur  : Presses de la Cité
ISBN : 978-2258110038
Nombre de pages : 288 pages

Mars 1912. La jeune et obscure poétesse Elspeth Dunn ne connaît d’autres horizons que celui de l’île de Skye, au large de l’Écosse. Aussi est-elle à la fois étonnée et ravie de recevoir sa première lettre de fan de David Graham, un étudiant originaire de la lointaine Amérique. Tous deux entament alors une correspondance. Ils se confient leurs auteurs préférés, leurs espoirs les plus fous et leurs secrets les plus chers. Très vite, cet échange épistolaire donne naissance à une amitié profonde qui a tout d’un amour inavoué. Mais lorsque la Première Guerre mondiale éclate et que David se porte volontaire comme ambulancier, Elspeth ne peut que l’attendre sur son île en espérant qu’il survivra, à moins de forcer le destin… Juillet 1940, Édimbourg est bombardé. Dans l’appartement familial dévasté, Margaret découvre des dizaines de lettres adressées à une certaine Sue. Le lendemain, sa mère a disparu et il lui reste pour seul indice une unique lettre d’amour. En partant à sa recherche, Margaret va petit à petit lever le voile sur les mystères qui entourent sa famille et ce père dont on refuse de lui parler.

Après avoir lu Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates, je suis tombée sous le charme des romans épistolaires. C'est donc avec beaucoup d'enthousiasme que j'ai ouvert ce bouquin.

D'un côté, nous nous trouvons au début des années 10 où nous suivons la correspondance entre Davey, un admirateur américain, et une poétesse d'Écosse, Elspeth Dunn. Cette jeune femme mariée est surprise de voir que l'un de ses recueils de poèmes ait pu traverser l'Atlantique. Au fil des échanges, nos deux correspondants vont se lier d'amitié. Alors que la guerre éclate et que le mari d'Elspeth part au front, Davey décide de venir prêter main-forte en France. Il fera un détour par l'Angleterre afin de pouvoir rencontrer sa correspondante. Osera-t-elle quitter son île pour aller le rejoindre?

Un peu moins de trente ans plus tard, nous suivons la correspondance entre Margaret Dunn, la fille d'Elspeth et son amoureux, Paul, qui est parti combattre les Allemands. Pendant que Paul combat dans le ciel, Margaret part sur les traces de son passé. Un passé qui est bien évidemment lié à sa mère. Impossible pour elle d'épouser Paul si elle n'a pas toutes les réponses à ses questions et c'est d'autant plus difficile d'obtenir des réponses puisque sa mère vient de quitter pour Londres afin de retrouver l'homme de sa vie! Finiront-elles par trouver ce qu'elles cherchent?

Tu comptes plus de questions que de souvenirs, plus de mystères que d’éclaircissements. Il faut que tu regardes en arrière. Le présent et le futur reposent sur le passé, et je sais que tu veux découvrir d’où tu viens avant de déterminer où aller.

J'ai refermé le livre et pourtant je me sens encore hantée par les personnages et leurs aventures.

Ce que j'aime des romans épistolaires, c'est le sentiment de ressentir les émotions plus intensément. Du moins, c'est ce que j'ai ressenti avec celui-ci. Bien évidemment, la plume de cette auteure est tout simplement magnifique. Son écriture est fluide, tout en douceur et à la fois très poétique.

Il y a également l'époque qui joue un grand rôle dans l'intensité du récit. Que ce soit la correspondance d'Elspeth ou de Margaret, l'intrigue se déroule pendant la guerre. Tout nous semble vécu intensément, car l'on n'a aucune idée de ce que sera demain. Du coup, les personnages vivent de grandes émotions et prennent des décisions qui, peut-être, auraient été différentes en temps de paix.

Jessica Brockmole a su créer des personnages qui sont à la fois attachants et hauts en couleur. Elspeth est une jeune femme déterminée et qui sait ce qu'elle veut à une époque où la femme aurait dû rester sagement au foyer. Elle est un peu bohème, rebelle que certains diraient et avant-gardiste. Une féministe avant son temps. De plus, les échanges sur la littérature entre elle et Davey sont réellement captivants et m'ont donné le goût de me plonger dans les classiques de la littérature.

Je quitte ce court récit en ressentant un peu de tristesse. Je vais m'ennuyer de la personnalité d'Elspeth, de ses échanges remplis d'humour et d'intensité avec Davey. Je suis réellement passée tout près du coup de cœur!

Ma note : 4.5/5

Commentaires

  1. Awn une histoire qui se passe dans le temps de la guerre, ça vient particulièrement me chercher! Je ne sais pas si je croiserai la route de ce roman mais lire du épistolaire serait une première également. ^^

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Te connaissant, je suis presque certaine que tu aimerais ce roman...il se lit tellement bien!

      Effacer

Publier un commentaire

Messages les plus consultés de ce blogue

Abrano, tome 1

L'Anse-à-Lajoie, tome 1 : Madeleine

Le sculpteur de vœux