vendredi 27 janvier 2017

Confrérie de la dague noire, tome 1 et 2


Titre : L'amant ténébreux
Auteure : J.R. Ward
Série : La confrérie de la dague noire, tome 1
Genre littéraire : Bit-Lit
Année de parution : 2010
Éditeur : Milady
ISBN : 978- 2811203450
Nombre de pages : 559 pages

Une guerre fait rage à l'insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. A sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable... L'un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille, une magnifique jeune femme, une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c'est à Kolher qu'il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien.

Oubliez tout ce que vous avez pu lire sur les vampires, ici l'auteure a remodelé la synthèse de ce personnage mythique. Rien à voir avec ce que j'ai pu lire jusqu'à maintenant. Ici, les vampires se nourrissent entre eux et les humains n'ont nullement conscience que les vampires vivent parmi eux. Ni l'un, ni l'autre ne s'attaque.

C'est plutôt le rôle des éradiqueurs de poursuivre les vampires. Les éradiqueurs sont choisis parmi les jeunes hommes et on leur enlève leur âme pour ensuite en faire des êtres qui tuent les vampires. J'avoue être bien curieuse face à M. X. J'ai hâte d'en connaître un peu plus sur lui.

Malgré ces nouvelles caractéristiques sur les vampires , l'auteure nous transporte facilement dans son monde. Les personnages sont attachants, même ces guerriers de la Confrérie nous semblent sympathiques. Que ce soit Hollywood avec son brin d'humour ou Torh avec sa sensibilité vis-à-vis sa douce. Par contre, l'intrigue autour de Beth manque de substance. Tout arrive trop rapidement! Je n'en dirai pas plus pour ne pas dévoiler l'essence du roman mais ne vous attendez pas à un grand suspense.

Contrairement à certains romans de Bit-Lit où trop souvent les scènes érotiques sont emplies parfois de brutalité, parfois de perversité...ici, l'auteure reste dans une belle atmosphère d'érotisme.

Je reste aussi songeuse face aux dernières scènes présentées en fin de roman. Je me demande quel rôle la Vierge scribe jouera dans les prochains tomes. L'auteure a su piqué ma curiosité face à ce personnage.

Premier tome d'une longue série qui je l'espère restera aussi captivante.

Ma note : 4/5



Titre : L'amant éternel
Auteure : J.R. Ward
Série : La confrérie de la dague noire, tome 2
Genre littéraire : Bit-Lit
Année de parution : 2010
Éditeur : Milady
ISBN : 978- 2811203627
Nombre de pages : 549 pages

Une guerre fait rage à l'insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs.
Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. Rhage est le plus redoutable et le plus dangereux d'entre eux, car il est victime d'une terrible malédiction : son démon peut s'éveiller à tout moment et mettre en péril ceux qui l'entourent.
Pourtant, lorsqu'il est un jour chargé de la protection de Mary, une humaine, Rhage voit en elle son destin et son salut.
Quant à Mary, atteinte d'un mal incurable, elle a depuis longtemps cessé de croire au destin ou aux miracles, et la vie éternelle n'est à ses yeux qu'une douce illusion. Tout va changer lorsqu'elle rencontrera les guerriers de la Confrérie... et surtout Rhage.

Deuxième tome que j'ai lu à la suite du premier car je suis tombée sous le charme de ces guerriers. Ils se considèrent comme des frères, on ressent vraiment la solidarité entre eux lorsqu'ils furent obligés de punir Rhage : Chacun des membres de la Confrérie tenait une dague noire dans la main droite. Kolher entonna le chant et les autres le suivirent jusqu'à ce que leurs voix ne soient plus que des cris sonores qui retentissaient dans tout le lieu sacré. Le crescendo monta, devint presque un hurlement, puis les voix se turent subitement.
Et tous ensemble, à l'unisson, ils entaillèrent le haut de leur poitrine de leurs dagues.

Il y a certains éléments de ce deuxième tome que j'ai trouvé similaire au premier. Par exemple, le fait que Rhage tombe amoureux rapidement et qu'il laisse sa marque sur Mary; un peu comme l'a fait Kohler avec sa douce. Et puis quelque chose s'était passé entre eux au moment où leurs bouches s'étaient rencontrées. Elle ne savait absolument pas ce que c'était ni ce que cela signifiait, mais des liens s'étaient créés. Je veux bien croire que c'est leur façon de faire aux vampires mais aussi rapidement??? Et comment une simple humaine a-t-elle pu ressentir ce fameux lien qui s'est créé?

L'auteure nous a concocté un roman un peu plus osé que le premier sans pour autant tomber dans la vulgarité : Plus rien ne lui importait que le point où leurs corps se rencontraient, elle planta ses mains sur les épaules de Rhage et souleva les hanches. Le frottement était électrique et la vague de plaisir qui la submergea facilita le passage du sexe gonflé. Elle glissa sur le membre et remonta, puis elle répéta ce va-et-vient. Elle maintint un rythme lent, chaque redescente la dilatant un peu plus, chaque remontée déposant son miel sur le sexe de son amant.

Il y a également quelques passages du bouquin qui sont très émouvants. Surtout le moment vers la fin où Mary prie. Cela m'a beaucoup émue. Ce qui est assez rare pour ce genre de bouquin.

L'auteure nous donne un aperçu de la suite de sa série en mettant en place les personnages de Bella et Zadiste, ce vampire supposément si effrayant! Il semble beaucoup plus vulnérable qu'effrayant à mon humble avis.
J'ai bien hâte de lire la suite. Je suis certaine que la relation entre Bella et Zadiste sera vraiment différente des deux premiers tomes. Je me pose encore la question à savoir qui est ce John si fragile? Il semble être apparu de nulle part. Serait-ce la Vierge Scribe qui l'a envoyé?


Ma note : 4/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire