Marie et Bronia : Le pacte des soeurs


Titre : Marie et Bronia, le pacte des soeurs
Auteur : Natacha Henry
Genre littéraire : Jeunesse/Historique
Année de parution : 2017
Éditeur : Albin Michel
ISBN : 978-2226325334
Nombre de pages : 336 pages


À la mort de leur mère, Bronia et Marie sont dévastées. Bronia prend sa petite sœur sous son aile et les deux sœurs grandissent habitées par le même rêve : étudier pour devenir « quelqu'un ». Mais en tant que femmes, les portes des universités polonaises leur sont fermées. Elles vont alors faire un pacte : Bronia part la première faire des études de médecine à Paris, et, une fois installée, elle fera venir Marie pour que celle-ci puisse étudier à son tour. L'effervescence des années étudiantes, les premières amours et les kilomètres n'affaibliront en rien le lien inébranlable qui les unit. Ensemble, elles traverseront toutes les épreuves et parviendront jusqu'au bout de leurs rêves et même au-delà de ce qu'elles avaient espéré. L'une deviendra Marie Curie, l'autre l'une des premières gynécologues femme au monde.

Bronia rêve de voir une plaque cuivrée portant son nom et son titre de médecin sur la porte de son cabinet et Marie rêve de devenir chimiste et ainsi pouvoir faire des recherches... mais est-ce seulement possible en cette deuxième moitié du XIXe siècle?

Marie et Bronia viennent d'une famille de cinq enfants. Ils vivent tous à Varsovie, en Pologne, au moment de l'occupation russe. Pour le père de famille, il est important que son fils et ses filles soient tous bien éduqués et entourés des sciences.

C'est ainsi qu'en grandissant avec un père favorable à l'égalité des sexes, à l'éducation de tous les enfants et à la culture générale, les enfants de Wladyslaw acquirent un trésor; la confiance en soi. Le plus beau cadeau que l'on puisse espérer.

Alors que Marie et Bronia obtiennent leur diplôme, elles aimeraient bien poursuivre des études universitaires, mais cela est totalement interdit pour les filles. Cela ne les empêche pas de suivre des cours clandestinement au risque d'être emprisonnée si elles se font prendre.

Au fur et à mesure que Marie et Bronia acquièrent de plus en plus de connaissances, elles se rendent bien compte qu'elles sont tout de même limitées dans leur progression. Marie propose donc à Bronia de partir à Paris afin d'y étudier en médecine à l'Université de la Sorbonne et de son côté, elle travaillera en tant que gouvernante afin de pouvoir lui payer les frais de scolarité. À la fin de ses études, Bronia fera de même pour Marie. C'est dans l'obscurité de leur petite chambre qu'elles scelleront ainsi leur pacte.

Marie se retrouve en pleine campagne. Elle a obtenu un poste de gouvernante. Elle était loin de se douter que lorsque viendrait l'été, elle ferait la connaissance du fils aîné de la famille et qu'elle en tomberait amoureuse. Casimir est épris d'elle et la demande en mariage. Pratiquement au même moment, Bronia reçoit également une demande en mariage d'un collègue... est-ce que les sœurs en oublieront leur pacte pour devenir de gentille mère de famille?

Au cours de ce récit, nous voyons évoluer deux jeunes femmes qui n'ont pas froid aux yeux. Leur courage et leur détermination sont est tout à fait exceptionnel. Il est surprenant de voir à quel point, Marie et Bronia étaient uniques et persévérantes. Malgré la maladie et le décès de leur mère, malgré qu'elles n'étaient pas riches, elles ont réussi à percer là où aucune femme ne l'avait fait auparavant.

Également, il est intéressant de découvrir la Pologne et la France de cette époque. Le contexte historique est recherché et authentique. J'ai bien aimé que l'auteure ait fait de petits clins d'œil à d'autres personnages de l'époque.

Personnellement, j'aurais aimé en savoir un peu plus sur les découvertes de Marie. Il me semble que l'auteure aurait pu y aller plus en profondeur. De plus, il m'a semblé que certains moments de la vie de nos protagonistes n'étaient pas suffisamment mis en lumière.

Au final, il n'en reste pas moins que ce roman est idéal pour ouvrir la porte sur le sujet des femmes de l'époque. Natacha Henry a su toucher des valeurs profondes telles que la persévérance, la détermination, l'égalité, la famille. Les jeunes femmes d'aujourd'hui peuvent également réaliser de bien grandes choses et devenir les pionnières de demain tout comme l'ont fait avant nous Marie et Bronia!

Ma note : 3.5/5

Je tiens à remercier la maison d'édition Albin Michel pour ce roman!


Commentaires

  1. Je ne connaissais pas ce roman, mais je suis super curieuse après la lecture du résumé et de ta chronique !

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Les femmes oubliées

Le livre sans nom