jeudi 8 juin 2017

L'été dernier à Syracuse


Auteur : Delia Ephron
Genre littéraire : Littérature Contemporaine
Année de parution : 2017
Éditeur :  Michel Lafon
ISBN : 978-2749931722
Nombre de pages : 347 pages

Michael et Lizzie, deux New-Yorkais respectivement écrivain et journaliste, partent pour une semaine en Italie avec Finn et sa femme Taylor accompagnés de Snow, leur fille de dix ans surprotégée et surangoissée. Lizzie l'a décidé, ils iront d'abord à Rome puis à Syracuse, sur la côte sicilienne.
Tout sépare les deux couples – milieu social, idées politiques et passions –, mais le décor idyllique fait de bons vins, de gelati et de ciel bleu devrait être celui de vacances paradisiaques. Pourtant, même loin de chez eux, les secrets du passé et les infidélités du présent refont surface. Lizzie et Finn, qui ont eu une histoire des années auparavant, flirtent à nouveau ; Michael, quant à lui, cherche le courage de dire à Lizzie qu'il veut la quitter afin de vivre au grand jour sa relation avec Kath, une jeune serveuse.
Dans un paysage inondé de soleil, les journées s'égrènent lentement. Entre désaccords et reproches, les deux couples sont mis à l'épreuve et, déjà fragilisés par le temps, se fissurent davantage. Dans une ambiance de plus en plus délétère, les mensonges sont mis au jour. Et la jeune Snow, plongée au cœur de ce quatuor dissonant, devient malgré elle le catalyseur d'un drame inévitable.

Un roman à quatre voix... un voyage planifié et deux couples que tout sépare. Et au centre se trouve une jeune fille de 10 ans, qui malgré son mutisme, jouera un rôle prédominant!

Lizzie est une femme dans la quarantaine, au caractère franc et direct. Elle est parfois vue comme étant brutale et brusque dans ses propos bref, elle n'a pas la langue dans sa poche. Alors qu'elle devrait parfois se taire, les mots sortent sans y avoir pensé au préalable. N'empêche qu'elle a une belle joie de vivre et qu'elle est prête à tout pour satisfaire son mari Michael, même à mentir.

Michael est écrivain et surtout un menteur. Il ment sur presque tout. Il ment à sa femme, à son entourage. Sa vie est tellement peuplée de mensonges qu'il ne sait plus où est la vérité. Il n'a pas du tout envie de partir en voyage, d'ailleurs il aurait préféré annoncer à sa femme qu'il allait demander le divorce pour partir avec Kath. Mais au fil du voyage, il retombe peu à peu en amour avec Lizzie. Jusqu'au jour où une jeune femme blonde se pointe le nez à Syracuse.

Finn est l'ancien copain de Lizzie mais depuis il s'est marié à Taylor et ils ont eu une fille, qui aujourd'hui, a dix ans. Il se décrit lui-même comme étant un fin manipulateur. Il tente par tous les moyens de convaincre Lizzie de quitter Michael. Mais celle-ci ne se laisse pas faire. Toujours est-il que Finn se donne pour excuse d'être un grand restaurateur pour cacher plusieurs d'éléments à sa femme dont son abus d'alcool, drogue et autres...

Taylor est une mère hyperprotectrice, et ce depuis qu'elle a eu sa fille. Elle est devenue anxieuse et angoissée. Elle a une forte propension au snobisme et est un peu trop attachée à l'argent. Très peu ouverte au rapport rapproché, ce qui est possiblement la cause de sa distance avec Finn. En fait, elle ne vit plus que pour sa fille Snow, jusqu'au point de parler à la place de fille et de tout décider pour elle.

Quant à Snow... que dire? Elle est vraiment perturbée. Il est assez difficile de saisir sa personnalité. Elle est tellement sous les jupes de sa mère, mais cela cache un trouble profond et malsain. Il y a quelque chose de machiavélique en elle et on lui pardonne tout, simplement en raison de son âge. Vraiment c'est perturbant!

Et tout partira en vrille à leur arrivée à Syracuse. Les événements vont s'enchaîner et éclater!

Je reste très mitigée sur ce roman. Les personnages sont détestables. Ils ont tous un petit quelque chose de dérangeant et de dérangé! L'intrigue en elle-même est très intéressante et l'on a hâte de voir comment les événements vont s'imbriquer l'un dans l'autre, malgré que la fin soit totalement prévisible. N'empêche que je n'avais pas prévu à quel point Snow jouerait un si grand rôle. Et l'arrivée de cette jeune fille blonde à Syracuse est un élément déclencheur qui ajoute beaucoup de piquant à la lecture. Et on a hâte de passer les chapitres l'un après l'autre afin d'avoir le point de chacun des personnages. D'ailleurs, c'est un aspect de la narration que j'ai beaucoup apprécié.

Au final, un roman où l'intrigue est assez intéressante et dont les personnages sont tellement détestables par moment qu'on aurait le goût de les secouer un peu. Malgré tout, je n'ai vraiment pas ressenti de coup de cœur pour ce roman!

Ma note : 3/5

Je tiens à remercier la maison d'édition Michel Lafon pour ce roman!


2 commentaires: