La fille sans passé


Titre : La fille sans passé
Auteur : Sarah Everett
Genre littéraire : Jeunesse
Année de parution : 2018
Éditeur : Castelmore
ISBN : 978-2362313011
Nombre de pages : 480 pages

Addison a des trous de mémoire à la suite d'un grave accident. Elle parle à un garçon qu'elle est la seule à voir. Pour retrouver ses souvenirs, elle décide d'intégrer un programme médical, mais elle réalise qu'elle est déjà venue dans cette clinique pour une autre raison : effacer le souvenir d'un garçon. Elle veut comprendre ce qu'il s'est passé.

Iriez-vous jusqu'à effacer une partie de votre mémoire afin d'oublier votre premier amour, celui à qui vous lui avez offert ce que vous avez de plus précieux?

Addie n'a que dix-sept ans et pourtant elle ressent un immense vide en elle. Elle essaie de le combler en jouer de la musique avec son alto. Mais depuis le dernier concert qu'elle a assisté, elle voit un beau jeune homme. Elle en prend conscience, qu'après son accident de bus, que celui-ci vient en fait de sa mémoire. Il n'est pas réel. Il est le fruit de ses souvenirs. Mais qui est-il?

Elle part donc à sa recherche afin de récupérer ses souvenirs, mais y parviendra-t-elle? Comment faire renaître des souvenirs qui furent effacés? Partir à la recherche de son passé nous fait parfois découvrir des souffrances qui étaient cachées au plus profond de soi...

Parce que votre passé ne devrait jamais faire obstacle à votre futur

Le début du récit est un peu flou et lent à démarrer, mais une fois que la mise en place des personnages et de l'intrigue sont bien établies, j'ai vraiment adhéré. Je n'avais plus le goût de quitter le bouquin tellement je voulais en savoir plus.

À la fin de chaque chapitre, nous n'avons pas le choix de poursuivre notre lecture. De plus, nous avançons à pas de tortue, car l'auteure alterne entre le passé et le présent. Du coup, elle réussit à nous garder en haleine.

Par contre, au moment où nous avons tous les éléments en mains, le suspense redescend rapidement et l'on se demande ce qui peut bien survenir de nouveau d'ici la fin du roman. Et c'est un peu la déception. Le récit était tellement captivant, je m'attendais à une fin grandiose! Ce n'est pas le cas... mais je ne reste pas sur ma faim pour autant, car l'intrigue me laisse sur des questionnements quant à la morale face aux décisions que notre protagoniste a prises. Je suis encore imprégnée du personnage d'Addie.

Selon vous, est-ce moralement acceptable de vouloir supprimer sa souffrance en effaçant une partie de ses souvenirs? Est-ce éthique pour une entreprise d'accepter de le faire? Actuellement, ce n'est pas une technologie qui existe et fonctionne, mais qu'en sera-t-il de demain? Une chose est certaine, ce récit ne m'a pas laissée indifférente, loin de là. Je suis passée par une belle gamme d'émotions!

Ma note : 4/5

Je tiens à remercier la maison d'édition Castelmore pour ce roman!



Ce récit fut également une lecture commune avec Readeuse. Vous pouvez lire sa chronique en cliquant sur le lien suivant : La fille sans passé

Commentaires

  1. Même chose, je l'avais trouvé assez lent !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Malgré que le récit soit un peu lent à démarrer, as-tu aimé l'intrigue ?

      Effacer

Publier un commentaire

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Une simple histoire d'amour tome 2 : La déroute

Pour toi Abby, tome 1 : Le remords