Illusions parallèles


Auteur : Florence Duquesne
Genre littéraire : Littérature Contemporaine
Année de parution : 2016
Éditeur : Autoédité
ISBN : 978-1537548845
Nombre de pages : 151 pages

Égérie « grunge » ou mère « parfaite » selon l'espace dans lequel elle évolue, Valérie glisse de miroir en miroir et de génération en génération. Mais quelle image d'elle-même laissera-t-elle à sa fille pour se construire?
Sur fond de réussite sociale et d'arrivisme acharné, de vie de couple ratée et de sexualité assistée, ce roman explore le non-dit et le caché, mais aussi le non-vécu et le fantasmé.

Illusion : Erreur de perception ou de l'esprit, qui fait prendre l'apparence pour la réalité. Pensée chimérique, idée erronée.

Florence Duquesne joue avec les mots, avec ses personnages et finalement nous avons un peu l'impression qu'elle se joue de nous. Les illusions créées par le biais de Valérie nous font perdre notre chemin en cours de route et pourtant, nous restons accrochés...

Valérie est une jeune femme qui aime le contrôle et cherche à atteindre un niveau de perfection exemplaire. Tout ce qu'elle veut, elle l'obtient. Elle voulait un enfant, la voilà enceinte. Elle décide de quitter son emploi, elle le fait sans préavis. Elle veut que son bébé soit une fille, elle aura Valentine. En fait, son mari, Bertrand, la laisse faire tout simplement... peut-être bien par lâcheté ou par opportunisme. D'ailleurs, il aime bien qu'elle prenne le contrôle, car cela lui permet de progresser au sein de sa firme.

Valentine grandit, Valérie et Bertrand font chambre à part bref, nous sentons que tout part en vrille. Cette vie si contrôlée, et presque aseptisée, n'est pas aussi parfaite que l'on pourrait penser et c'est à ce moment que le miroir commence à vibrer, à craqueler.

À un moment donné, le miroir renvoie un personnage, un espace-temps qui nous fait perdre un peu contact avec l'intrigue. Et en même temps, nous cherchons à approfondir un peu plus notre lecture afin de mieux saisir le moment, à mieux saisir les personnages. Un peu comme si nous regardions dans un kaléidoscope qui nous envoie une image découpée en diverses couleurs.

Le récit nous amène tantôt au présent, tantôt au passé. Les personnages se font et se défont bref, nous ne savons plus qui est qui. Et en même temps, les émotions véhiculées nous frappent. Et l'on referme le bouquin sans trop savoir si l'on a aimé ou non, mais chose certaine cela nous a troublés! En fait, tout n'était qu'illusion non?

Ma note : 4/5

Je tiens à remercier l'auteure Florence Duquesne pour m'avoir permis de lire son roman!

Commentaires

  1. Cette oscillation entre réalité et illusion dont tu parles m'intrigue. Je vais peut-être me laisser tenter :D

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Un livre assez singulier ! Si tu le lis, n'hésite pas à venir me donner ton avis :)

      Effacer

Publier un commentaire

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Une simple histoire d'amour tome 2 : La déroute

Pour toi Abby, tome 1 : Le remords