Une simple histoire d'amour tome 2 : La déroute


Titre : La déroute
Auteur : Louise Tremblay D'Essiambre
Série : Une simple histoire d'amour, tome 2
Genre littéraire : Historique
Année de parution : 2017
Éditeur : Guy Saint-Jean
ISBN : 978-2897583583
Nombre de pages : 400 pages

Après l’incendie qui a ravagé le domicile familial et le malheureux accident de drave de Jaquelin, il semble bien que des jours meilleurs attendent la famille Lafrance. La cordonnerie pourrait même rouvrir ses portes. De l’espoir enfin à l’horizon?
Pendant ce temps, les six enfants de la maisonnée semblent se remettre plutôt bien de ces épisodes dramatiques, mais l’heure des choix, qui s’annoncent plutôt difficiles, se profile déjà pour les deux aînés, Cyrille et Agnès. Tout ça, alors que Marie-Thérèse attend à nouveau le passage de la cigogne…
Mais ce qui devrait être un événement heureux deviendra une source de rebondissements à la chaîne. Le fragile équilibre familial sera-t-il préservé?
Et la cordonnerie, si chère aux Lafrance de père en fils, pourra-t-elle maintenir ses activités?
Voici la suite de cette bouleversante saga d’époque, où émotions, drames et résilience se vivent avec une intensité peu commune.

C'est avec beaucoup d'enthousiasme que je me suis replongée au sein de cette merveilleuse saga familiale. Quel plaisir que de retrouver la famille Lafrance!

L'été vient tout juste d'arriver et Marie-Thérèse approche à grands pas de son accouchement. Elle et Jaquelin ont bien évidemment trouvé le moyen de travailler ensemble et la cordonnerie a rouvert ses portes. Tout semble aller pour le mieux à Sainte-Adèle-de-la-Merci. Il ne reste qu'à annoncer la bonne nouvelle!

Pendant ce temps-là à Montréal, Lauréanne et Émile continuent leur petit bout de chemin. À la suite, d'une visite chez son ami Napoléon, Irénée s'est mis en tête d'acheter un chalet. Mais pour cela, il faudrait bien qu'il vende la maison et la cordonnerie, car il ne cesse de mentionner que la bâtisse lui appartient encore, et ce, malgré que son fils Jaquelin lui verse un loyer tous les mois. Mais puisque son fils a perdu l'usage de son bras et que la cordonnerie est fermée, pourquoi garder un local vide?

Quelle n'est pas sa déception lorsqu'il apprend que son fils a non seulement réussi à rouvrir la cordonnerie, mais qu'en plus, Marie-Thérèse y travaille avec lui. Cela n'en prenait pas plus pour le mettre en colère et le pousser à retourner au village!

Cela ne fait même pas deux jours qu'Irénée est arrivé chez son fils, qu'il réussit à semer la pagaille. Il n'en fallait pas plus pour que Marie-Thérèse accouche. Lorsque Lauréanne et Émile viennent au village, Marie-Thérèse est déprimée et a besoin de repos. Sa belle-sœur décide de l'amener à Montréal pour qu'elle puisse se reposer loin d'Irénée. Les filles suivront la mère à Montréal, les plus jeunes garçons resteront auprès de Jaquelin et Cyrille entrera au collège de Trois-Rivières.

Mais tout cela est temporaire... croyez-vous qu'Irénée restera longtemps au village à travailler auprès de son fils? Et Marie-Thérèse qui est si amoureuse de son Jaquelin ne va-t-elle pas s'ennuyer? Cyrille, quant à lui, finira-t-il par aimer le collège ou voudra-t-il revenir à la maison pour suivre les traces de son grand-père et son père?

Au cours de ce deuxième tome, nous en apprenons plus sur les personnages de la famille Lafrance. Nous passons beaucoup plus de temps avec Lauréanne et Émile. En ce qui concerne Cyrille, l'auteure réussit à nous faire comprendre les doutes qui l'assaillent, mais aussi les aspirations qu'il a pour son avenir. Les personnages sont plus approfondis et je les ai trouvé tellement attachants et authentiques. J'ai ressenti beaucoup d'empathie pour le couple Lauréanne et Émile, eux qui auraient aimé avoir des enfants et qui s'attachent à ceux de Marie-Thérèse et Jaquelin. Peut-être même un peu trop?

L'intrigue est vraiment intéressante, addictive et je dois dire que la fin a réellement piqué ma curiosité. J'attends avec beaucoup d'impatience le troisième tome qui sortira cet automne. J'ai bien hâte de savoir si Jaquelin et Marie-Thérèse réussiront à tenir le cap, surtout avec certains éléments laissés en suspend par l'auteure!

Extrait : Elle était encore jeune et en santé, certes, mais serait-ce suffisant pour passer l'année? Serait-ce assez pour que, sans relâche, elle arrive à donner le meilleur d'elle-même à ses enfants, à son mari, à tous ceux qu'elle aimait profondément?

Ma note : 4.5/5


Je tiens à remercier la maison d'édition Guy Saint-Jean pour m'avoir permis de lire ce deuxième tome!


Vous pouvez lire la chronique du premier tome en cliquant sur le lien suivant : L'incendie


Commentaires

  1. Ohhh wow tu me donnes vraiment le gout de lire cette saga :) Surtout que comme tu le sais je lis très peu de romans québécois ca pourrait être une belle découverte. J'ai réservé le premier tome à ma biblio :) je ten redonne des nouvelles

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oh oui, je veux savoir si tu vas aimer. C'est vraiment une auteure de talent qui réussit à percer au-delà du Québec :)

      Effacer

Publier un commentaire

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Les femmes oubliées

Le livre sans nom