Retour à Cedar Cove, tome 2 : Un printemps à la Villa Rose


Titre : Un printemps à la Villa Rose
Auteur : Debbie Macomber
Série : Retour à Cedar Cove, tome 2
Genre littéraire : Romance
Année de parution : 2015
Éditeur : J'ai Lu
ISBN : 978-2290074787
Nombre de pages : 413 pages

Après la disparition de son mari en Afghanistan, Jo Marie s’est installée à Cedar Cove où elle a ouvert une maison d’hôtes, la Villa Rose. Aujourd’hui elle y reçoit l’énergique Annie qui organise les Noces d’Or de ses grands-parents. Mais ces derniers passent leur temps à se disputer. La fête s’annonce mouvementée ! Il y a aussi Mary, qui a découvert que le pouvoir et l’argent ne servaient à rien contre la maladie. Sa vie en suspens, elle est venue retrouver celui qu’elle a refusé d’épouser vingt ans plus tôt. Pourra-t-il lui pardonner quand elle lui révélera le lourd secret qu’elle cache depuis tout ce temps? Et, au cœur de ce printemps riche en émotions, Jo Marie va recevoir une lettre d’outre-tombe, une lettre de son défunt mari... Qui sait, peut-être la clé d’une nouvelle vie?

Un deuxième tome tout en douceur, mais combien riche en émotions. La Villa Rose est ouverte, venez rencontrer Jo Marie...

Nous voilà déjà au printemps. Jo Marie est installée à Cedar Cove depuis déjà 5 mois. Pour le week-end à venir, elle attend plusieurs hôtes qui vont remplir ses chambres. Elle est fébrile, et ce, pour plusieurs raisons. Il y a bien sûr cette journée portes ouvertes qui aura lieu dimanche, également le fait que Mark s'est blessé à la jambe et que la roseraie tant espérée ne sera pas prête pour cette journée, mais surtout en raison de l'appel du lieutenant-colonel Milford et d'une certaine lettre reçue. Malgré que Milford lui confirme que Paul est bel et bien décédé, malgré qu'ils ont pu récupérer 5 des 6 corps et malgré la lettre d'adieu de Paul, Jo Marie continue d'espérer. Voilà pourquoi la lettre, elle n'est pas près de l'ouvrir, car à ses yeux il y a toujours une chance que Paul soit vivant.

Au cours de ce week-end, nous faisons la connaissance des Shivers qui viennent célébrer leur noce d'or grâce à leur petite-fille Annie qui leur donne l'opportunité de renouveler leurs vœux de mariage. Mais bon, il y a Oliver qui s'est désigné comme chauffeur et qui a également décidé de passer le week-end à la Villa Rose pour tenter de séduire Annie avant de partir en voyage pour un an. Depuis leur enfance que l'un et l'autre sont amoureux, mais en raison d'un petit incident, Annie l'évite depuis. Oliver réussira-t-il à lui dire combien il est toujours aussi amoureux d'elle? Annie réussira-t-elle à mettre fin au harcèlement de son ex-fiancé? Laissera-t-elle une chance à Oliver de s'expliquer? Et les Shivers vont-ils arrêter de se chamailler? N'étaient-ils pas un couple heureux et amoureux?

Il y a également Mary qui est arrivée tôt à la maison d'hôtes. Elle revient sur les pas de son passé, car elle ne sait pas si elle va réussir à passer au travers de son combat contre le cancer. Elle ne savait pas trop si elle devait contacter George après toutes ces années. N'y tenant plus, elle l'appelle. Finalement, ils se verront. Les émotions du passé refont surface. Est-ce que Mary aura la force de lui dire tous les secrets qu'elle lui cache? Et si elle lui dit, quelle serait sa réaction?

La Villa Rose est beaucoup plus qu'une maison d'hôtes, c'est également un endroit pour guérir de ses blessures, tant celles du présent que du passé. Dans ce deuxième tome, Debbie Macomber trouve les mots pour nous amener à bien ressentir les émotions vécues par ses personnages. Tout est fait en douceur, en profondeur aussi. Cela nous permet de vraiment nous attacher à ceux-ci et ainsi adhérer à l'intrigue.

Nous sommes loin de la simple romance. J'y vois également un message d'empathie, de pardon, mais également d'espoir. Il est toujours temps de se réconcilier avec notre passé pour aller de l'avant.

J'ai nettement préféré ce tome-ci comparativement au premier. Et je dois dire que je m'attache de plus en plus au personnage de Mark. J'ai le goût d'en savoir un peu plus sur lui. Il y a une aura de mystère autour de lui. Quant à Jo Marie, réussira-t-elle à faire son deuil? Retrouvera-t-elle la paix et surtout saura-t-elle combler ce vide immense que la perte de Paul a laissé?

Ma note : 4/5

Je tiens à préciser que dépendamment de la maison d'édition choisie, le nom de certains personnages semblent être différents. Par exemple pour le premier tome, j'ai lu la version numérique québécoise La Villa Rose dont le nom du mari de Jo Marie était Kevin. Ici pour ce deuxième tome, j'ai lu la version papier J'ai Lu où le nom était Paul...

Ce roman est aussi connu sous le titre La Villa Rose


Pour lire la chronique du premier tome, cliquez sur le lien suivant : La maison d'hôtes



Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Une simple histoire d'amour tome 2 : La déroute

Pour toi Abby, tome 1 : Le remords