Jamais plus


Titre : Jamais plus
Auteur : Colleen Hoover
Genre littéraire : Romance
Année de parution : 2018
Éditeur : Hugo Roman
ISBN : 978-2755637083
Nombre de pages : 437 pages

Lily Blossom Bloom n'a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu'elle trouve soumise, mais elle a su s'en sortir dans la vie et est à l'aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Ryle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu'elle l'est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n'est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu'elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ? Le chemin d'une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence. Est-ce que l'amour peut tout excuser ?

Imaginez tous les gens que vous rencontrez dans une vie. Tant de gens. Ils arrivent par vagues, et se retirent avec la marée suivante. Certaines sont plus puissantes que d’autres et ont un impact plus profond. Parfois, les vagues apportent avec elles des traces venues du fin fond de l’océan et les lâchent sur le rivage où elles laissent une empreinte de leur passage, longtemps après qu’elles se sont retirées.

Depuis l’an passé que je suis en pleine exploration des romans de Colleen Hoover car je suis totalement sous le charme de sa plume, et ce, malgré que je ne suis pas une fervente lectrice de romance contemporaine. Tous les romans que j’ai pu lire d’elle m’ont fait vivre une panoplie d’émotions, mais aucun n’a su me toucher autant que celui-ci.

L’auteure nous fait découvrir un roman totalement différent de ce qu’elle écrit habituellement. Elle aborde le sujet de la violence conjugale et elle le fait avec un réalisme incroyable! Elle mentionne en fin de roman, qu’elle s’est fortement inspirée du vécu de ses parents et cela se ressent. Personnellement, j’aurai eu besoin de quelques jours avant de pouvoir rédiger cette chronique tellement le récit est resté imprégné dans mon cœur!

En fait, l’intrigue et les personnages m’ont complètement foudroyée. Cette relation toxique et malsaine qu’il y a entre Lily et Ryle ne pouvait me laisser insensible. L’auteure a su trouver les mots pour venir me toucher. Elle décrit leur ressenti avec justesse. Il n’y a aucun mot en trop, seulement l’essentiel. Par conséquent, le récit est intense et profond.

De plus, elle a su créer une héroïne forte et courageuse. Malgré que Lily ait grandi au sein d’une famille dysfonctionnelle, elle s’est toujours dit qu’elle ne vivrait pas auprès d’un homme violent comme sa mère l’a fait avec son père. Mais voilà, elle se retrouve elle-même au sein de ce cycle de violence. Elle n’aurait jamais cru que cela lui arriverait et pourtant c’est le cas!

Et c’est d’autant plus difficile pour elle, puisque Ryle est totalement différent de son père. Ainsi, elle perd quelque peu ses repères et ne sait plus où elle en est. Est-ce que c’est un événement isolé ou va-t-il y avoir récidive? Il est intéressant de suivre notre héroïne à l’intérieur de ses pensées et ainsi être témoin de son cheminement.

Dans le cas présent, Lily peut compter sur Atlas, son premier amour, pour l’aider à se sortir de cette situation difficile, mais qu’arrive-t-il aux femmes lorsqu’elles sont seules? Cela demande un courage et une détermination hors norme alors que ce cycle de violence a pour conséquence de détruire l’estime de soi. Et que faire dans le cas où il y a des enfants au sein de ce couple?

Il faut consacrer énormément de douleur et de courage pour rompre un schéma familier.

Définitivement, je ressors ébranlée par ce roman. J’ai détesté Ryle, j’aurais aimé apporter mon aide à Lily… mais surtout, je n’ai pu retenir mes larmes en lisant certains passages de ce roman. Un roman qui restera longtemps gravé dans ma mémoire!

Ma note : 20/20

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Du côté des Laurentides, tome 1 : L'école de rang

Ne t'enfuis plus