lundi 24 avril 2017

L'invité sans visage


Auteur : Tana French
Genre littéraire : Policier
Année de parution : 2017
Éditeur : Calmann-Lévy
ISBN : 978-2702161197
Nombre de pages : 520 pages

Pour l’inspectrice Antoinette Conway, intégrer la brigade criminelle de Dublin est un rêve qui se transforme vite en cauchemar. Son quotidien est fait d’affaires ingrates, de plaisanteries cruelles et de harcèlement. Antoinette a beau être solide, elle approche du point de rupture. Seul son partenaire, Stephen Moran, apprécie sa présence.
Leur nouvelle enquête ressemble à une histoire d’amour qui a mal tourné. Aislinn Murray, jolie blonde bien sous tous rapports, est retrouvée assassinée chez elle, au pied d’une table dressée pour un dîner romantique. Rien ne semble suspect dans le passé de la victime. Le seul élément qui trouble Antoinette est la conviction de l’avoir déjà vue quelque part. Les autres inspecteurs poussent Antoinette et Stephen à arrêter le fiancé d’Aislinn, coupable tout désigné. Mais quand une amie de la défunte avoue à demi-mot qu’elle savait Aislinn en danger depuis quelque temps déjà, sa mort prend une tournure bien moins banale, et dévoile une part beaucoup plus sombre de la belle. De découverte en découverte, l’image de la poupée parfaite semble se fissurer, tout en mettant Antoinette au centre de l’énigme…
Mais est-ce le harcèlement qu’Antoinette subit qui la rend paranoïaque ? Est-elle encore clairvoyante dans cette affaire qui semble plus obscure et trompeuse qu’elle n’y paraît sous le vernis poli des apparences?



Tana French vient de signer une autre excellente intrigue policière. Elle a un talent fou pour nous faire sentir comme partie prenante à l'enquête et nous amener sur diverses pistes sans tout dévoiler!

Antoinette Conway, inspectrice à la brigade criminelle depuis deux ans, est non seulement novice en la matière, mais également la seule femme. Ce qui lui apporte au quotidien son lot de plaisanteries et de harcèlements de la part de ses collègues. Heureusement que son coéquipier Steve Moran est à ses côtés pour l'aider. N'empêche que Conway est à la croisée des chemins. Elle est sur le point d'accepter un nouvel emploi sinon elle risque de mordre quelqu'un de son entourage!

Alors que Conway et Moran étaient sur le point de terminer leur quart de nuit, les voilà mandater pour enquêter sur le meurtre d'une jeune femme. Au premier abord, tout semble indiquer un souper romantique qui se serait mal terminé. Bien malgré eux, le chef de la brigade leur colle aux fesses un autre inspecteur pour superviser l'enquête et ce n’est nul autre que Breslin, cet inspecteur à la voix un peu trop mielleuse.

La victime, Aislinn, est une jeune femme qui attendait son petit copain Rory pour un souper aux chandelles. Celui-ci jure que lorsqu'il est arrivé, il n'y avait personne à la maison pour lui ouvrir la porte. Selon le coroner, la victime serait morte justement à cette heure-là! Et fait assez troublant, il n'y a aucune empreinte dans toute la maison. Impassible, le meurtrier aura effacé non seulement toutes les preuves pouvant l'incriminer, mais il aura pris le temps de fermer le gaz pour éviter que la maison ne parte en fumée. Et ce, pendant que la victime était en train de mourir. Mais pourquoi avoir éteint le gaz?

Très rapidement, on comprend que Breslin tente absolument de mener l'enquête vers un seul et unique suspect afin de clore rapidement celle-ci. Mais pourquoi? Quel est son avantage à faire incriminer Rory? Moran part dans toutes les directions avec ses suppositions, faisant en sorte de mettre Conway sous pression. Au fur et à mesure que Conway et Moran amassent les preuves et témoignages, ceux-ci sont de plus en plus perdus... et nous aussi d'ailleurs! Tout l'entourage d'Aislinn semble avoir quelque chose à cacher : Lucy la meilleure amie de la victime qui tait certaines informations, Rory le petit copain qui devient nerveux lorsqu'il parle de son emploi du temps lors du soir fatidique, sans oublier cet individu bizarre qui semble surveiller la maison de Conway et ayant une description assez similaire au meurtrier d'Aislinn. Est-ce que tout cela a un lien?

Bref, l'intrigue nous tient en haleine et tout est bien ficelé. Le seul bémol que je donnerais à ce roman policier, et ce n'est pas le moindre, c'est la personnalité de notre protagoniste. Conway est antipathique, à la limite antisociale. Un animal enragé et qui peut vous sauter à la gorge pour un rien. Un personnage un peu trop caractériel à mon goût. Mais une fois cet élément mis de côté et qu'on entre dans l'enquête et les interrogatoires, on se laisse prendre au jeu.

Ma note : 4/5


Je tiens à remercier la maison d'édition Calmann-Lévy pour cet excellent thriller!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire