Marked men, tome 3 : Rome


Titre : Rome
Auteur : Jay Crownover
Série : Marked men, tome 3
Genre littéraire : Romance
Année de parution : 2017
Éditeur : J'ai Lu
ISBN : 978-2290112854
Nombre de pages : 420 pages

Intrépide et pleine de vie, Cora Lewis est aussi celle qui veille sur ses amis « bad boys » tatoueurs, dans le salon Marked où elle officie comme perceuse. Derrière son apparente joie se cache un cœur brisé et Cora est bien décidée à ne plus jamais se laisser embraser par une passion dévorante.
Elle attend maintenant l'homme parfait, sans bagages douloureux ni histoire dramatique, avec qui elle pourra s'engager. Et elle rencontre Rome Archer.
Sous ses airs rassurants d'ancien soldat, Rome est en fait têtu, autoritaire et rigide. Pas très « homme parfait »! Et surtout il revient du front...
Si Rome avait l'habitude d'être le grand frère protecteur, le fils aimant, le bon soldat, aujourd'hui il n'est aucun de ces hommes-là. Traumatisé, il cherche un moyen de survivre et de reprendre le cours de sa vie, malgré les démons de la guerre qui le rongent. Pour cela, il pensait être seul, jusqu'à ce que Cora débarque dans sa vie et l'éclaire de mille couleurs.
Parfois les mauvais choix sont les meilleurs.

Si vous êtes baraqué avait des inconvénients, essayer de vouloir être le héros de tout le monde pouvait se révéler dangereux. Je m'étais habitué à ce que les gens aient besoin de moi, qu'ils comptent sur moi, et maintenant que je n'étais plus indispensable, je ne savais simplement pas quoi faire de ma peau. Honnêtement, cela me terrifiait plus que n'importe quelle zone de guerre ou bagarre de bar avec des bikers armés.

Rome n'est plus le même depuis qu'il est revenu du désert. Il cherche sa place au sein de la famille, il a de la difficulté à accepter la nouvelle relation entre Rule et Shaw et le décès de Remy l'affecte énormément. Il a de la difficulté à accepter que sa carrière dans l'armée soit terminée, mais surtout, il n'arrive pas à accepter qu'il soit le seul soldat de son commando encore vivant après l'attaque qu'ils ont subie lors de sa dernière mission.

Cora est une jeune femme tout en couleur. Non pas seulement en ce qui concerne ses tatouages, mais plutôt quant à ce qui se dégage de sa personnalité. Elle est un vrai tourbillon. Elle est celle que l'on peut appeler à toute heure du jour et de la nuit, mais surtout, elle sait prendre soin de ceux qu'elle aime. Par contre, elle a le défaut de toujours vouloir avoir le dernier mot, mais cela ne semble pas aussi facile face au grand guerrier!

Depuis que Rome est de retour, tout part en vrille et alors qu'il se retrouve dans un bar pour oublier sa douleur, il fait la connaissance de Brite. Non seulement celui-ci est également un retraité de l'armée, mais il décidera également de prendre Rome sous son aile suite à son altercation avec un jeune biker qui se tient au bar.

Il y aura également des rechutes et un soir, Brite tombe sur Cora en appelant au salon. Elle se propose de venir chercher Rome à la place de son frère. Rome se perdra dans la beauté de ses yeux et au matin, ils se réveilleront dans les bras de l'un de l'autre. Mais Rome n'est pas l'homme parfait dont Cora est à la recherche depuis de nombreuses années... n'y a-t-il pas une certaine forme de perfection lorsque deux êtres imparfaits se rencontrent?

Assurément, Jay Crownover ne cesse de m'étonner. J'étais déjà sous le charme de cette saga, mais là, je suis carrément accro. Il y a très peu de romance qui soit aussi addictive que celle-là! Jusqu'à maintenant, ce tome-ci est définitivement mon préféré.

L'auteure a su me toucher avec le personnage de Rome. Il est à la fois costaud et vulnérable. Ses cicatrices les plus profondes ne sont pas celles que nous pouvoir voir à l'œil nu. C'est plutôt celles que l'armée lui a laissées! Et Cora est une petite bombe tout à fait charmante malgré la peur de s'investir à nouveau dans une relation. Deux personnages extrêmement forts, mais qui cachent aussi de grandes faiblesses. Je trouve ce couple tout à fait imparfait et pourtant ils vont si bien ensemble.

Également, je trouve que l'auteure a su bien définir le stress post-traumatique de Rome. Plus d'une fois, les émotions que ressent Rome m'ont touchée et émue. Ses souvenirs, ses cauchemars, ses pertes de contact avec la réalité viennent nous toucher au cœur. L'auteure n'hésite pas non plus à convaincre son protagoniste d'aller chercher de l'aide auprès d'un professionnel, un élément qui encore une fois nous démontre le réalisme au sein de cette romance.

Les événements au cours de ce récit m'ont surprise plus d'une fois. Je ne m'attendais pas à certains rebondissements et je suis restée accrochée jusqu'à la dernière page. Et malgré que le groupe de motards semble inspiré d'un groupe déjà existant, j'ai bien aimé ce petit ajout qui apporte un certain suspense à l'intrigue.

Définitivement, je suis sous le charme et j'ai bien hâte de pouvoir lire la suite afin de suivre l'évolution de tous ces personnages. Je sens qu'au cours du prochain tome Nash tombera sous le charme d'une certaine infirmière...

Ma note : 4.5/5


Vous pouvez lire ma chronique du tome précédent en cliquant sur le lien suivant : Marked men, tome 2 : Jet

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Les femmes oubliées

Le livre sans nom