jeudi 9 mars 2017

Quand on s'y attend le moins


Auteur : Chiara Moscardelli
Genre littéraire : Chick-lit
Année de parution : 2017
Éditeur :  Belfond
ISBN : 978-2714471420
Nombre de pages : 320 pages

Penelope a trente-six ans, quelques kilos en trop, une vie amoureuse désespérément inexistante, un job pas très épanouissant d'attachée de presse pour Pimpax – LA multinationale de la serviette hygiénique –, et elle est de surcroît affligée d'une maladresse quasi légendaire.
Comment se sortir de l'impasse ? En s'en remettant au dicton de sa grand-mère : « C'est quand on s'y attend le moins que l'amour vous tombe dessus. » Ou, en l'occurrence, qu'on le percute à vélo. Car le jour où elle renverse le ténébreux Alberto, lui brisant la jambe au passage, Penelope en est certaine : ils sont faits l'un pour l'autre.
Et lorsqu'elle le recroise dans les locaux de Pimpax, le doute n'est plus permis. Mais quelque chose cloche : le bellâtre se fait appeler Riccardo et semble avoir tout oublié de sa tendre assaillante. Pourquoi tant de mystères ?
N'écoutant que son courage, notre Penelope se lance dans une folle enquête à la poursuite du prince charmant fuyant et, pourquoi pas, du grand amour.

Au premier abord, tous les éléments essentiels pour un bon roman de Chick-lit sont présents. Une jeune trentenaire naïve, maladroite, en manque d'amour et quelques répliques remplies d'humour et voilà tout est là. L'auteure a ajouté un peu d'originalité, en créant un certain mystère autour d'Alberto Ristori alias Riccardo Galanti.

Notre protagoniste, Penelope, a vraiment le don de se mettre les deux pieds dans les plats et ce, dans tous les sens du terme. Elle a également une curiosité sans bornes. Ce qui l'amènera à des endroits où il ne faut pas et à poser des gestes un peu cocasses. Quant à sa carrière de journaliste, c'est assez amusant de voir qu'elle rédige ces fameux tests, disons féminins, alors qu'elle n'a pratiquement aucune expérience en la matière. Sa relation avec Ristori/Galanti est légèrement ambiguë. On ne sait pas trop comment décrire cet homme...tantôt celui-ci est doux et l'instant d'après, il semble vouloir l'éloigner à tout prix. Mais ce que j'ai adoré c'est ce petit surnom qu'il lui a donné : Tremblement de terre. Cela lui va à la perfection!

J'ai bien aimé les personnages secondaires, surtout Federico. J'aurais aimé qu'il joue un plus grand rôle. Il aurait pu emmener une plus grande touche d'humour dans le récit si l'auteure lui avait fait plus de place.

Il y a de nombreux clichés dans ce roman et malheureusement, ça m'a refroidit. Il y a également quelques éléments répétitifs qui au début nous font rire, ensuite sourire pour finalement nous agacer. Un peu comme si l'auteure avait manqué d'inspiration.

En terminant, je dirais que c'est une jolie petite histoire avec quelques brins d'humour mais rien de mémorable. Une lecture détente qui m'a fait sourire tout simplement.


Ma note : 3/5

Je tiens à remercier la maison d'éditions Belfond pour m'avoir fait sourire avec ce roman!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire