La petite librairie des cœurs brisés


Titre : La petite librairie des cœurs brisés
Auteur : Annie Darling
Série : La librairie des cœurs brisés, tome 1
Genre littéraire : Romance
Année de parution : 2017
Éditeur : Milady
ISBN : 978-2811219413
Nombre de pages : 480 pages

Amoureuse des livres depuis toujours, Posy travaille dans une vieille librairie londonienne et passe son temps à lire des romans d'amour. À la mort de l'excentrique propriétaire des lieux, elle hérite de cette institution qui périclite à vue d'œil. Posy remue ciel et terre pour éviter la faillite et fonder la librairie de ses rêves, spécialisée dans les romans d'amour, Au bonheur des tendres. Mais Sebastian, le petit-fils de la défunte propriétaire — et accessoirement le plus grossier des Londoniens — est bien décidé à faire de sa vie un enfer : ses goûts littéraires et ses intérêts sont opposés aux siens. Alors que Posy se démène pour sauver la librairie, elle tombe bien malgré elle sous le charme de son ennemi juré...

Il lui revint en tête que chaque parcelle de Bookends renfermait un souvenir bien précis, pour elle. C’était là où se trouvait son cœur, c’était son havre, son lieu de bonheur.

Posy n'avait que vingt-et-un ans lorsque ses parents sont décédés dans un accident. Elle se retrouve responsable de son petit frère, Sam. Heureusement pour eux, Lavinia les prend sous son aile. Elle leur laisse l'appartement au-dessus de la librairie et donne un emploi à Posy. Quelques années plus tard, c'est au tour de Lavinia de partir vers d'autres cieux. Non seulement Posy a le cœur gros de perdre cette dame qui était une deuxième mère pour elle, mais en plus, elle ne sait pas ce que l'avenir leur réserve. Mais Lavinia avait tout prévu... la librairie revient à Posy mais elle n'a que deux ans pour la rendre rentable, car actuellement, les finances sont dans le rouge.

Il y a également Sebastian, le petit-fils de Lavinia, qui est dans les parages. Posy a grandi avec lui, elle le connaît bien. Celui-ci a hérité des Mews mais il est également l'exécuteur testamentaire de Lavinia. Du coup, Sebastian se met en tête de vouloir aider Posy à restructurer la librairie. Tandis qu'elle voudrait se spécialiser en romance, celui-ci préfère les polars. Il n'a jamais été facile de dire « non » à Sebastian. D'ailleurs, Lavinia n'y a jamais vraiment réussi. Est-ce que Posy saura trouver les mots pour faire de cette librairie ce dont elle rêve ou laissera-t-elle Sebastian tout décider comme bon lui semble?

Pour ne pas t’égarer en chemin, n’oublie jamais de suivre ton cœur.

J'ai toujours adoré lire des romans où il est question de livres, de librairie, de passion pour la littérature, car vous vous en doutez bien, je partage cette passion. Avant même de commencer ma lecture de ce récit, j'étais pratiquement certaine que j'allais adoré.

Dès le départ, l'intrigue m'a touchée avec le décès de Lavinia mais rapidement l'auteure passe à autre chose. Nous nous retrouvons donc en pleine restructuration de la librairie et du coup, les échanges entre Posy et Sebastian sont de plus en plus fréquents et la discorde semble monter d'un cran à chaque rencontre. Malheureusement, l'auteure tombe carrément dans les gros clichés et c'est bien dommage. Il n'y a aucune originalité et nous savons à l'avance où s'en va l'intrigue.

Quant aux personnages, Sebastian est détestable à souhait. Il est arrogant et sérieusement antipathique, mais en creusant derrière cette façade, il cherche à aider Posy. Il ne sait tout simplement pas comment s'y prendre. En ce qui concerne notre protagoniste, elle manque en quelque sorte de tonus. J'ai eu un peu de difficulté à adhérer à son personnage. Ses collègues de la librairie sont tous assez singuliers et j'aurais aimé les connaître un peu plus. Probablement à venir au cours des prochains tomes.

Sinon, j'ai trouvé bien drôles les petites histoires de l'époque régence où Posy ne met en scène nul autre qu'elle-même et Sebastian. Cela m'a fait sourire. De plus, j'ai apprécié les références aux grands classiques de la littérature et les citations que l'auteure nous fait découvrir.

Au final, je vous dirais que ce premier tome est tout ce qu'il y a de plus prévisible et l'auteure utilise de gros clichés pour définir ces personnages, mais si vous cherchez une romance légère et sans casse-tête, vous pourriez aimer celle-ci.

Ma note : 3.5/5

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Les femmes oubliées

Le livre sans nom