Une simple histoire d'amour, tome 4 : Les embellies


Titre : Les embellies
Auteur : Louise Tremblay D'essiambre
Série : Une simple histoire d'amour, tome 4
Genre littéraire : Historique
Année de parution : 2018
Éditeur  : Guy Saint-Jean
ISBN : 978-2897584429
Nombre de pages : 400 pages

C’est l’heure des grandes décisions chez les Lafrance. Alors que les jumeaux célèbrent leur premier anniversaire, un nouvel enfant s’annonce au sein de la famille au moment où Marie-Thérèse rêve d’une vie différente, plus douce, ailleurs. D’autant plus que les bouleversements se multiplient dans la parenté, avec la maladie, les amours compliquées, la lourdeur du quotidien.
Puis, une fois de plus, un drame plonge le clan dans une douleur immense. Dévastée, Marie-Thérèse rêve de quitter cette maison où le sort s’acharne. Germe alors l’idée d’un nouveau départ. La « grande ville » offre des options tellement alléchantes… Jaquelin accepterait-il un changement de vie aussi radical? Son amour pour son épouse suffirait-il à le convaincre d’enterrer le passé et de se tourner vers un avenir prometteur, mais angoissant?
Riche en émotions et en rebondissements, ce quatrième et dernier épisode de la vie chez les Lafrance témoigne du courage et de l’amour d’un couple uni et du soutien des membres d’une famille dont les valeurs de loyauté et de solidarité sont aussi robustes et profondes que leurs racines. Une série inoubliable!

Alors que l'été touche à sa fin et que l'automne pointe le bout de son nez, les enfants retournent à l'école. Cyrille reprend ses études au collège, Agnès retourne à Montréal chez son oncle Émile et sa tante Lauréanne. Quant à Félicité, après un été à Montréal afin de reprendre du mieux après sa crise cardiaque, elle est de retour au village.

Du côté de Marie-Thérèse, la vie reprend son cours normal. Les jumeaux grandissent et Albert devient de plus en plus indépendant. Par contre, Albertine est fragile et reste constamment dans les bras de sa mère. Mais là, elle vient d'apprendre que sa vie sera encore chamboulée, car elle est de nouveau enceinte, un neuvième enfant viendra agrandir la famille Lafrance. Elle est tout simplement découragée. Comment va-t-elle réussir à tout faire avec un nouvel enfant. Tout serait plus simple si seulement ils avaient la chance de partir vivre à Montréal... l'épicerie à vendre est constamment dans ses pensées!

Irénée de son côté est de plus en plus obsédé par son idée d'acheter un chalet sur le bord de l'eau. Pour cela, il faudrait qu'il se décide à vendre la cordonnerie, mais pour l'instant, il doit mettre ce projet de côté. Pendant l'hiver, il restera cloué au lit pendant quelques semaines en raison d'une pneumonie. Il a vraiment eu peur de mourir et cela amène notre « malcommode » à s'adoucir un peu.

De son côté Cyrille est bien décidé à poursuivre ses études. Il ne sait pas encore ce qu'il fera de sa vie, mais son été auprès de son père lui a rapidement fait comprendre que la cordonnerie n'est pas pour lui. Heureusement qu'il a eu quelques moments avec sa cousine Judith afin d'alléger un peu son été. L'année scolaire démarre du bon pied pour l'aîné de la famille Lafrance. Lorsqu'il est arrivé au collège, il a eu la chance de s'expliquer avec Fulbert et depuis, ils sont devenus de bons amis.

Mais la vie ne pouvait pas continuer à couler aussi paisiblement pour la famille Lafrance. Encore une fois, le malheur frappe de plein fouet la famille! Décidément, le sort s'acharne sur eux...

Il y a aussi tous les mots qu'on s'est pas donné la peine de dire quand il était encore temps. Eux autres avec, on les regrette. C'est triste de se rendre compte que, finalement, il est trop tard, pis que ces mots-là, on les dira jamais.

Eh bien pour un quatrième et dernier tome, Louise Tremblay D'Essiambre a réussi à me faire verser quelques larmes. La famille Lafrance aura vécu une panoplie d'épreuves au cours de ces deux années!

Définitivement, cette saga historique est tout simplement incroyable. L'auteure sait nous garder captiver du début jusqu'à la fin. C'était ma première saga de cette auteure et je dois avouer qu'au début, j'ai eu un peu de difficultés avec les échanges entre les différents protagonistes. Le langage de l'époque n'est pas des plus aisé à lire, mais une fois que je m'y suis habituée, j'ai plongé dans l'intrigue et je me suis laissée porter par les personnages.

Les descriptions sont bien détaillées, mais pas au point de créer des longueurs. Elles le sont suffisamment pour voir en images ce que nous pouvons lire. Je pouvais aisément imaginer Marie-Thérèse dans sa cuisine avec Félicité en train de jaser devant une tasse de thé ou bien Jaquelin qui répare toutes ces chaussures dans sa cordonnerie.

Je me suis attachée aux personnages, car ils sont tous uniques, mais surtout en raison de leur grand cœur. Même Irénée est venu me toucher, et ce, malgré son caractère flamboyant et ses paroles qui dépassent bien souvent sa pensée. Même les enfants Lafrance ont un petit quelque chose d'attachant. Et je dois dire que je suis un peu triste de savoir Cyrille tout seul sur la plage...

Très sincèrement, je me sens déjà bien nostalgique de perdre cette famille à laquelle je me suis attachée et je me demande bien ce qu'il adviendra maintenant d'eux. Pourquoi a-t-il fallu que la saga soit déjà terminée? C'est avec le cœur gros que je déposerai ce dernier tome dans ma bibliothèque. Par contre, c'est avec le sourire que j'irai chez mon libraire pour acquérir d'autres bouquins de cette auteure de talent!

Ma note : 4.5/5

Je tiens à remercier chaleureusement la maison d'édition Guy Saint-Jean pour m'avoir permis de découvrir une auteure de talent de mon petit coin de pays, mais aussi pour avoir eu la chance de lire cette formidable saga!



Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Les femmes oubliées

Pour toi Abby, tome 1 : Le remords