Au coeur de Yamato, tome 1 : Mitsuba


Titre : Mitsuba
Auteur : Aki Shimazaki
Série : Au coeur de Yamato, tome 1
Genre littéraire : Romance
Année de parution : 2007
Éditeur  : Actes Sud
ISBN : 978-2742764846
Nombre de pages : 155 pages

Quand la compagnie d'import-export Goshima de Tokyo se propose d'affecter Takashi Aoki à sa succursale de Paris, ce jeune employé prometteur se trouve à un point tournant de sa vie puisqu'il vient de rencontrer enfin la femme avec qui il souhaite fonder une famille, Yûko Tanase. Mais il sait aussi que les lois silencieuses et impitoyables de sa société, à l'intransigeance impériale, peuvent écraser d'un doigt les relations humaines des êtres qui ne font pas partie des puissants. Qu'adviendra-t-il alors de la promesse des amoureux, faite au café Mitsuba ?

Demain soir à sept heures, peux-tu me rejoindre au café Mitsuba?

Cette rencontre au café Mitsuba aura un impact majeur sur la vie de Takashi et Yûko. Dans une culture où les émotions ne sont pas toujours dites ouvertement, où les mariages sont souvent arrangés bref, nous suivons le court parcours de ces deux personnages et assistons à l'amour qui naît entre eux. Cet amour qui se développe tout en douceur à l'abri des regards. Pourront-ils vivre leur amour au grand jour?

Je suis une fan incontestée de la plume d'Aki Shimazaki. Elle a une façon bien à elle de faire passer les émotions de ses personnages. Les phrases sont courtes et pourtant les émotions nous touchent et nous bouleversent profondément. Il y a de la puissance dans son écriture. J'aimerais tellement avoir une infime partie de son talent pour l'écriture!

Dans ce court récit, l'auteure nous fait découvrir le Japon des années 70-80 avec les us et coutumes de l'époque. Il y a certaines traditions et valeurs instaurées au sein de ce pays qui nous sont dévoilées tout en délicatesse. Les non-dits, l'honneur et le pouvoir bref, il est intéressant d'entrer dans ce monde masculin des hommes d'affaires. 

Ce premier tome nous fait vivre à la fois de la joie, mais également de la tristesse. Il y a même une petite dose de suspense qui nous garde bien accrochés au récit et qui nous promet une suite intéressante.

Ma note : 4/5

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

L'œil du cyclone

Les heures parallèles

Ce que femme veut