Le poids des secrets, tome 3 : Tsubame


Titre : Tsubame
Auteur : Aki Shimazaki
Série : Le poids des secrets, tome 3
Genre littéraire : Contemporain
Année de parution : 2007
Éditeur : Babel
ISBN : 978-2742771004
Nombre de pages : 116 pages

Lors du tremblement de terre de 1923, qui a dévasté la région du Kanto et entraîné plus de cent quarante mille morts, la Coréenne Yonhi Kim devient, question de survie, la Japonaise Mariko Kanazawa. À la fin de sa vie, alors qu'elle est veuve, mère d'un chimiste et grand-mère de trois petits-enfants, le mystère de sa naissance lui est dévoilé : le prêtre catholique qui l'avait recueillie dans son église lors du tremblement de terre, surnommé monsieur Tsubame, était-il l'instrument du destin qui a permis à cette hirondelle de s'élancer hors du nid?


Les hirondelles s'envolent de nouveau. Nous les suivons des yeux jusqu'à ce qu'elles deviennent des taches noires dans le ciel bleu.

Avec ce troisième tome, Aki Shimazaki nous relate brièvement les événements survenus dans les années 20 au Japon et qui sont bien ancrés dans la mémoire de notre protagoniste. Ce tremblement de terre fut, en quelque sorte, une occasion pour certains Japonais de s'en prendre aux étrangers, principalement aux Coréens.

Au moment du tremblement de terre, notre protagoniste, Mariko, habite seule avec sa mère. Malgré qu'elle soit née au Japon, elle est toujours considérée comme étant une étrangère. Elle ne va pas à l'école et elle échappe de peu au tremblement de terre. Voyant les hommes japonais qui s'en prennent aux Coréens, la mère de Mariko décide d'aller porter sa fille dans une église afin que Tsubame, le prêtre, puisse prendre soin d'elle.

Encore une fois, l'auteure réussit à venir me toucher avec des mots simples, mais emplis de poésie. Nous pouvons sentir toute la panoplie d'émotions que ressent Mariko. De plus, l'auteure nous démontre à quel point la culture de l'époque a eu une incidence, non seulement sur notre protagoniste, mais également sur sa famille.

Le poids des secrets est un titre absolument judicieux pour cette saga. Tous ces secrets qui entourent cette famille me surprennent d'un récit à l'autre. Comment font-ils pour vivre avec tout cela cachés au fond d'eux? Au début de chaque tome, je me dis qu'il est impossible qu'il y ait eu autant d'événements tragiques au sein d'une seule et même famille et pourtant...

Vers où nous amènera l'auteure lors du prochain tome? Assurément, un autre récit qui me fera découvrir un plus en profondeur la culture japonaise. Quel secret peut bien encore cacher cette famille?

Ma note : 4/5

Vous pouvez lire ma chronique du tome précédent en cliquant sur le lien suivant : Hamaguri

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Du côté des Laurentides, tome 1 : L'école de rang

Ne t'enfuis plus

Le temps est assassin