L'amour est dans le chai


Titre : L’amour est dans le chai
Auteur : Tamara Balliana
Genre littéraire : Romance
Année de parution : 2019
Éditeur : Montlake
ISBN : 978-2919805563
Nombre de pages : 315 pages

Léonie, aspirante actrice dont la carrière n’a jamais réellement décollé, est de retour dans son village natal de Cadenel. Désabusée, elle n’a d’autre choix que de remplacer sa sœur Laetitia, en congé maternité, au domaine viticole où celle-ci travaille. Mais dès son retour, elle tombe nez à nez avec Enzo, son voisin d’enfance qu’elle a toujours détesté. Comme un fait exprès, alors qu’elle pensait qu’il avait lui aussi quitté la région, leurs chemins ne cessent de se croiser. Heureusement, Léonie peut compter sur le soutien de ses nouvelles amies du clan des célibataires malgré elles pour lui redonner le sourire.
Alors que Léonie trouve peu à peu ses marques dans cette nouvelle vie, il ne reste qu’une seule ombre au tableau : Enzo. Comment faire pour s’en débarrasser ? Ou alors une trêve est-elle possible entre eux ?

Depuis que j’ai lu le premier tome de la saga Bay Village, chaque fois que Tamara Balliana sort un nouveau roman, je fais partie des lectrices qui désirent immédiatement découvrir les nouvelles aventures qu'elle nous a concoctées!

Laetitia est sur le point d’accoucher et elle a besoin d’une remplaçante au vignoble pendant son congé de maternité. Pour Léonie, c’est le moment parfait puisqu’elle n’a pas de contrat de théâtre et elle commence sérieusement à être découragée puisqu’elle adore être sur une scène. Elle ne pouvait faire autrement que d’accepter de remplacer sa sœur temporairement.

Par contre, ce n’est pas facile de revenir au sein de son village natal alors qu’elle a tout fait pour le quitter. De plus, lorsqu’elle a accepté cet emploi temporaire au vignoble, elle ne savait pas que son ancien voisin d’enfance, Enzo, y travaillait. C’est la consternation!

Quant à Enzo, il aime bien taquiner Léonie et la faire sortir de ses gonds. C’est devenu une habitude chez lui. De plus, il a également tendance à faire fuir tous les hommes qui rôdent autour d’elle. Pourquoi? Et s’il avait de réels sentiments pour Léonie?

Tu n’as jamais pensé que si nous dépensions d’une autre façon, ne serait-ce que la moitié de l’énergie que nous mettons à nous détester, ça pourrait être explosif?

Après avoir lu et grandement apprécié Quand l’amour s’en mail, il est vraiment intéressant de retrouver le petit village de Cadenel et son vignoble. J’ai adoré retrouver les personnages du roman précédent et ainsi découvrir leur évolution. L’auteure change de protagonistes mais elle revient avec un contexte et un univers à la fois similaire et différent.

Dès le début du récit, je savais comment tout cela allait se terminer, du moins les grandes lignes. Par contre, ce sont les petits événements qui surviennent en cours de lecture qui ont su me captiver ainsi que la toile de fond. Au cours de ce roman, nous en apprenons un peu plus sur la confection du vin et j’aurais volontiers pris un verre de vin avec Tristan!

J’ai particulièrement apprécié la relation entre Léonie et Enzo. Leurs répliques m’ont fait sourire plus d’une fois. Le fait qu’ils semblent se détester ne soit pas un élément très original au sein d’une romance, il n’en reste pas moins que les brins d’humour que l’auteure y apporte change complètement la donne. Effectivement, je ne suis pas « fan » de ce type d’intrigue mais là, j’ai bien aimé.

Avec son style et sa plume, l’auteure réussit à me faire visualiser les scènes. Du coup, cela ajoute un certain réalisme à cette petite romance et c’est un peu comme si je regardais un de ces films de filles dont j’aime bien regarder à l’occasion. Bref, lire cette romance était une occasion pour moi de me plonger dans un roman sans avoir à me casser les méninges et à simplement savourer ce moment de détente.

La fin est également intéressante. Malgré que cet élément soit plus que prévisible, il n’en reste pas moins que l’auteure n’a pas fermé la boucle de manière radicale comme savent le faire plusieurs auteurs. Elle a même réussit à me surprendre, mais je vous en dirai pas plus! Il faut lire le roman pour le savoir…

Ma note : 16/20

Je tiens à remercier chaleureusement l’auteure qui m’a offert son roman via Netgalley!

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Du côté des Laurentides, tome 1 : L'école de rang

Ne t'enfuis plus

Le temps est assassin