Agatha Raisin, tome 20 : Voici venir la mariée


Titre : Voici venir la mariée
Auteur : M.C. Beaton
Série : Agatha Raisin, tome 20
Genre littéraire : Policier
Année de parution : 2020
Éditeur : Albin Michel
ISBN : 978-2226444158
Nombre de pages : 284 pages

C’est en traînant des pieds qu’Agatha Raisin se rend au mariage de son ex, James Lacey. Elle en pince encore pour celui qui l’éclabousse avec son nouveau bonheur. Le jour des noces, coiffées de son plus beau chapeau, Agatha jubile de voir que l’autel est vide : la mariée n’est pas là ! Et pour cause, elle a été retrouvée avec une balle dans le corps avant même de pouvoir dire « oui ». Il n’en faut pas plus pour redonner à Agatha de l’espoir…avant que celui-ci ne retombe comme un pudding pas assez cuit lorsque la police décrète que la suspecte numéro un, c’est… elle !


Lire un roman de M.C. Beaton, en plein été, est assurément gage de succès. Et nul autre qu’Agatha pour alléger la chaleur ambiante!

James est de retour dans la vie d’Agatha, mais cette fois-ci au lieu de se marier avec cette dernière, il prévoit plutôt épouser une jeune et jolie femme. Agatha aurait préféré se retrouver ailleurs qu’au mariage de son ex-mari, mais pouvait-elle refuser d’y être étant donné que tous leurs amis respectifs seront présents?

La veille du mariage, James se confie à Agatha. Il sait qu’il ne peut plus faire marche arrière et qu’il est trop tard, mais il regrette déjà. Il ne sait pas ce qu’il lui a pris de demander Felicity en mariage. Que croyez-vous qu’Agatha lui conseille? C’est avec ironie qu’elle lui conseille tout simplement de tuer la future mariée!

Eh bien voilà que le jour du mariage, la mariée manque à l’appel. Malheureusement, cette dernière est retrouvée assassinée tel que l’avait conseillé Agatha! Alors il n’en fallait pas plus pour que notre détective soit amenée au poste et soit suspectée de meurtre… tout comme James d’ailleurs!

-Si je pouvais trouver le moyen d’échapper à ce satané mariage, je le ferais! S’emporta-t-il soudain.
-Une balle dans la tête de la mariée, par exemple?
-Pas de mauvais esprit, s’il te plaît.

Maintenant que j’en suis à la lecture du vingtième tome de cette saga incroyable, je prends toujours autant de plaisir à suivre les péripéties de notre chère Agatha.

Cette fois-ci, je dois avouer que j’ai trouvé le début du roman était quelque peu ennuyeux. J’avais l’impression qu’il manquait un petit quelque chose pour que le récit vienne capter mon attention. De plus, je trouvais qu’Agatha n’était pas au top de sa forme.

Il aura fallu me rendre presqu’à la moitié du roman pour que l’auteure réussisse à me faire complètement adhérer à l'intrigue et ainsi me faire sourire. Je ne vous cacherez pas que pour ma part, lorsque je débute la lecture d’un roman où Agatha en est l’héroïne, cela crée des attentes, surtout après avoir lu autant de romans de cette auteure.

Et finalement, me voilà arriver en plein cœur du roman et je n’arrivais plus du tout à refermer le livre. Je n’ai pu faire autrement que de terminer le livre! Et cette deuxième moitié était tel que l’auteure a toujours su créer. C’était captivant, hilarant et Agatha était fidèle à elle-même… c’est-à-dire qu’elle finit toujours par se retrouver là où il ne le faudrait pas!

Malgré un début un peu lent, il n’en reste pas moins que j’ai pris plaisir à retrouver cette héroïne que j’adore. Même après vingt tomes, Agatha Raisin reste l’une de mes sagas favorites!

Ma note : 15/20

Vous pouvez lire ma chronique du tome précédent en cliquant sur le lien suivant : La kermesse fatale

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Abrano, tome 1

L'Anse-à-Lajoie, tome 1 : Madeleine

Le sculpteur de vœux