Anita Blake, tome 1 : Plaisirs coupables

 

Titre : Plaisirs coupables
Auteur : Laurell K. Hamilton
Série : Anita Blake, tome 1
Genre littéraire : Bit-lit
Année de parution : 2009
Éditeur  : Milady
ISBN : 978-2811200923
Nombre de pages : 382 pages

Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m'appellent « l'Exécutrice » et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c'était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n'est pas toujours très exaltant et mon patron m'exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s'en servir. Tuer des vampires, c'est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d'enfance. Depuis qu'ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il y en a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang!

C'est en 2010 que j'ai découvert la saga Anita Blake. Je ne me souviens plus pour quelle raison j'ai décidé de mettre cette saga de côté... toujours est-il que j'ai décidé de me replonger dans cet univers fantastique et je suis loin de le regretter!

Anita Blake est une jeune femme assez exceptionnelle avec un humour déroutant. En dehors du fait qu'elle est la meilleure réanimatrice, elle est également l'Exécutrice. C'est-à-dire qu'on la paie pour éliminer certains vampires récalcitrants. Malgré que certains vampires se croient plus forts qu'elle, il n'en reste pas moins que grâce à sa colère, sa détermination et ses valeurs, elle réussit à se sortir de situations périlleuses et ainsi exécuter les mandats que la ville lui donne!

Alors qu'elle passe la soirée avec sa meilleure amie Catherine pour enterrer sa vie de jeune fille, Anita termine la soirée avec l'obligation de travailler pour le maître de la ville. Elle doit élucider les meurtres qui surviennent depuis quelque temps dans la communauté vampirique. Effectivement, plusieurs vampires se font assassiner et voilà que si elle veut sauver son amie Catherine, elle n'a d'autres choix que de trouver cet assassin.

Non seulement, l'Exécutrice se retrouve à travailler pour les vampires, mais en plus, son destin devient étroitement lié à celui de Jean-Claude, un maître-vampire. D'ailleurs, pourquoi Jean-Claude a-t-il jeté son dévolu sur elle? De plus, Edward, surnommé la Mort, vient d'arriver en ville. Sans oublier, son boulot de réanimatrice... bref, la vie d'Anita est de plus en plus complexe et mouvementée. Comment réussira-t-elle à sortir indemne de toute cette histoire?

Je relève les morts et je bousille les morts-vivants. C'est mon travail et mon identité. Si je commençais à me poser trop de questions, j'arrêterais tout.
C'est aussi simple que ça. Je ne me pose pas de questions. Donc, je suis l'Exécutrice.

Ce premier tome n'est assurément pas le meilleur de la saga, mais il pique notre curiosité. Je trouve que Laurell Hamilton nous embarque un peu trop rapidement dans l'action, et ce, avant même d'avoir commencé la mise en place de l'univers et des personnages. D'ailleurs, en ce qui concerne les personnages, il est assez facile de s'y perdre. Il y en a non seulement plusieurs, mais également, il y a plusieurs types de créatures. Comment s'y retrouver?

Quant à Anita Blake, j'aime bien sa personnalité. Elle a des valeurs et ne déroge pas de celles-ci. Elle a un côté badass qui me charme. Son humour est assez provocateur et ses répliques m'ont fait sourire plus d'une fois. Par contre, je reverrais sa façon de s'habiller... Jeans, t-shirt et baskets, ce n'est pas très sexy pour une exécutrice et qui réussit à se faire remarquer par un maître vampire!

Plus sérieusement, en ce qui concerne l'intrigue, il est impossible de s'ennuyer. Il y a de l'action mur à mur. Décidément, Anita a le don de se faire des ennemis! Il y a quelques rebondissements et cela nous permet de rester accrocher au récit. La fin nous laisse sur notre appétit et sur une multitude de questions.

Plaisirs coupables est un roman qui se lit très rapidement et qui coule bien. L'écriture est simple et fluide. Je ne dirais pas que cette saga est aussi explosive que Charley Davidson ou Rebecca Kean, mais j'ai passé un moment suffisamment agréable pour décider de poursuivre rapidement vers le deuxième tome!

Ma note : 3.5/5

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Les femmes oubliées

Le livre sans nom