The Tudor series, tome 4 : La dernière reine


Titre : La dernière reine
Auteur : Philippa Gregory
Série : The Tudor series, tome 4
Genre littéraire : Historique
Année de parution : 2018
Éditeur  : Milady
ISBN : 978-2811231705
Nombre de pages : 640 pages

À trente et un ans, Catherine Parr est tout juste veuve lorsque Henri VIII, le souverain d’Angleterre qui a conduit quatre épouses au tombeau, l’invite à l’épouser. Confrontée à un choix qui n’en est pas un, Catherine sait le danger qu’elle encoure. Mais Henri est en adoration devant sa nouvelle femme. Cela suffira-t-il pour rester en vie? La jeune femme brille par son indépendance d’esprit et d’action. Mais celle qui mena une réforme religieuse et qui fut la première femme à publier en Angleterre sous son propre nom est une cible toute désignée pour ses adversaires politiques qui l’accusent d’hérésie, crime puni par le bûcher et dont l’ordre d’exécution est signé… par le roi

Qui ne connaît pas Henri VIII, ce roi imprévisible et imbu de lui-même? Eh bien, Philippa Gregory nous fait découvrir les dernières années de vie de cet être orgueilleux par le biais des yeux de sa sixième et dernière épouse...

Je voulais qu’ils connaissent le fond de ma pensée, explique-t-il. Il importe qu’ils aient la conscience en paix. Je pense pour eux. Je décide à leur place. Il est normal qu’ils sachent ce que je pense. Comment feraient-ils pour s’orienter dans la vie autrement? Comment feraient-ils leur salut?

Catherine venait de perdre son deuxième mari lorsque le roi Henri l'a fait venir à la cour. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il lui demanda sa main! Elle qui espérait ardemment épouser Thomas Seymour, son nouvel amant, la voilà contrainte d'épouser le roi! Impossible pour elle de continuer à voir Thomas... elle ne tient pas à perdre sa tête sur le bûcher!

Certains diraient qu'elle est bien chanceuse, mais si vous connaissez bien ce roi, vous savez que rien ne l'arrête et que vous avez intérêt à suivre ses ordres. Après tout, combien d'épouses ont passé dans son lit et sont encore en vie?

De plus, la cour est divisée. Nous avons d'un côté les gens qui travaillent ardemment auprès du roi pour la réforme et de l'autre ceux qui voudraient revenir dans les grâces de Rome. Catherine se retrouve, bien malgré elle, au centre de tout ce débat. Malgré le danger qui rôde autour d'elle, elle tente de faire valoir ses convictions profondes auprès de son époux. Celui-ci semble y adhérer, mais qui sait pour combien de temps?

Tout le monde se fiche comme d’une guigne qu’une femme vive ou meure, dans cette Cour. Devant chaque reine se dresse sa jolie remplaçante, et derrière elle, un fantôme.

Quel récit incroyable! Je suis époustouflée par la plume de cette auteure et la recherche des faits historiques relatés au cours de ce roman.

Cette époque de l'histoire est probablement l'une de celle qui me rejoint le plus encore aujourd'hui malgré tous les ouvrages que j'ai lus sur le sujet. Je suis passionnée de ces récits où les auteurs nous font découvrir le passé autre que par des manuels endormants où l'on ne dicte que des faits rattachés aux dates sans romancer le tout.

Le récit de cette dernière reine m'a touchée au plus haut point. Elle était une femme tout à fait remarquable. Malgré le contexte, elle a osé faire des études pour ensuite écrire. Elle a également débattu sur la religion à une époque où la femme se devait d'obéir à son époux sans émettre ses opinions. Elle a réussi à survivre à la cour malgré toutes les intrigues politiques qui l'entouraient. Enfin bref, cette femme a toute mon admiration. Et je ne comprends pas que l'on parle si peu de cette reine. Peut-être est-ce en raison du fait qu'elle a réussi à survivre à Henri VIII?

Malgré que j'ai adoré ce récit, il manquait quelques éléments pour en faire un réel coup de cœur. En premier lieu, la version numérique que j'ai lue ne contient qu'un seul et même chapitre et c'est tout un pavé à lire. J'ai donc senti que cela coupait un peu le rythme. De plus, certains passages m'ont semblé un peu redondants, par exemple lorsque les pages emmènent Henri d'un endroit à l'autre. L'on sait qu'ils doivent déposer sa jambe blessée, mais est-ce nécessaire de le mentionner à répétitions? Sans ces petits éléments désagréables, je peux vous garantir que l'auteure aurait mérité la note parfaite, car j'ai complètement adhéré au récit. Je suis tombée sous le charme de cette reine!

Si vous aimez les récits historiques qui vont en profondeur, n'hésitez pas à lire cette saga. Je peux vous garantir que vous serez surpris par le talent de cette auteure! Et comment ne pas aimé cette époque si riche en intrigues?

Ma note : 4.5/5

Je tiens à remercier la maison d'édition Milady pour m'avoir permis de lire ce quatrième tome de cette formidable saga!


Commentaires

  1. ça a l'air pas mal, moi qui adore l'histoire! il y'a combien de tomes?

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Pour l'instant il y en a 7 mais celui-ci est le dernier publié en français. D'ailleurs, je n'ai pas trouvé le tome 1 non plus en français 😕

      Effacer

Publier un commentaire

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Les femmes oubliées

Le livre sans nom