L'air de rien


Titre : L'air de rien
Auteur : Nicole Jamet
Genre littéraire : Littérature Contemporaine
Année de parution : 2018
Éditeur  : Albin Michel
ISBN : 978-2226436160
Nombre de pages : 342 pages

Qui se méfierait de Luce et de Chirine, deux vieilles dames aux airs de respectables grands-mères? Pourtant, à 80 ans, elles viennent de commettre un meurtre, l’air de rien... Mais pourquoi? Pour qui?
Tandis que Chirine se retranche dans le mystère, Luce déroule ses mille vies, comme si elle avait attendu ce moment depuis des années...


Cette grande farce de la vérité, si versatile, si mouvante selon ce qu'on sait ou non, ce que l'on croit ou pas, elle-même en était l'exemple.

Luce vient tout juste d'assassiner un petit vieux de ses propres mains. Ce petit vieux, elle ne le connaissait pas donc pourquoi l'avoir tué? Mais ce n'est pas tout, son « amie » Chirine appelle la police pour leur annoncer la bonne nouvelle. Leur but? Se faire arrêter et finir leurs jours en prison. Mais pourquoi?

Aux yeux de Luce, leur plan paraissait assez simple. Elle tue, on l'arrête et hop en prison. Eh bien, ce n'est pas tout à fait comme ça que fonctionne le système. Demandez à Soulier et Étienne qui sont responsable du dossier. Et pour faire avancer le dossier, ils voudraient bien savoir qui elle est vraiment, car voyez-vous, elle n'a aucun papier d'identité sur elle. Pourquoi a-t-elle tué cet homme? Soulier et Étienne veulent la vérité...

Très sincèrement, lorsque j'ai regardé la couverture de ce bouquin ainsi que le synopsis, je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre. Par conséquent, je n'avais pas d'attentes particulières vis-à-vis le récit... eh bien, l'auteure m'a réellement surprise!

Notre protagoniste est assez déconcertante. Tuer un homme alors qu'elle est âgée de plus de quatre-vingts ans, avouez que c'est tout un numéro notre Luce! Mais là ne réside pas vraiment la surprise. C'est plutôt le parcours de sa vie qui m'a touchée.  

À partir du moment où elle se retrouve au commissariat, Luce retourne sur les pas de son enfance, de son adolescence, de sa vie en fait. Et c'est là que la magie opère et que l'on savoure la plume de l'auteure. Luce nous délivre ses secrets, ses moments de terreur et d'abandon, mais aussi d'amour et de bonheur.

Au travers de ces événements qui ont marqué la vie de Luce, notre protagoniste nous donne également de jolies leçons de vie qui nous font réfléchir. Autant elle aura laissé sa marque dans le cœur des policiers du commissariat, autant elle aura laissé une petite marque à la lectrice que je suis.

La mort était la seule certitude dont on héritait à la naissance, il fallait plutôt la considérer comme un point de départ qui donnait à l'existence toute sa valeur. Il fallait l'accepter pour vivre pleinement le temps qui nous est offert. Il passe si vite, seuls les moments parfaits peuvent arrêter les chronomètres, des instants de bonheur si forts qu'ils suspendent ce mouvement. Ces petits bouts d'éternité volée perdurent dans le souvenir, dans les mémoires, il n'y a qu'après cela qu'il vaille de courir.

Ne vous attendez pas à lire un thriller qui va vous tenir en haleine du début jusqu'à la fin. Ce n'est pas parce qu'il y a eu mort d'homme que c'est le cas! Ce récit est plutôt léger, fluide et nous fait passer un moment agréable. Il peut y avoir quelques longueurs, mais Luce revient nous chercher avec petits moments du passé qui nous touchent. Il n'y a pas de grandes révélations, juste une protagoniste qui nous touche et nous fait sourire.

Ma note : 4/5

Je tiens à remercier la maison d'édition Albin Michel pour ce petit récit!



Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Les femmes oubliées

Le livre sans nom