La boîte de Pandore


Titre : La boîte de Pandore
Auteur : Bernard Werber
Genre littéraire : Science-fiction
Année de parution : 2018
Éditeur  : Albin Michel
ISBN : 978-2226438393
Nombre de pages : 543 pages

René Toledano est professeur d’histoire.
Il se passionne pour la vérité sur ce qui s’est vraiment déroulé dans la vie de nos ancêtres.
Il pense que l’histoire officielle n’est que l’histoire des vainqueurs et des rois qui payaient les bons propagandistes.
Cependant un soir René Toledano assiste à un spectacle d’hypnose régressive pour visiter ses vies antérieures.
Et cela marche.
Il visualise alors son inconscient comme un couloir avec des portes numérotées.
Derrière chaque porte il y a l’accès à l’une de ses vies passées.
Dès lors il va utiliser ces voyages comme un moyen de connaitre la vérité sur ce qu’il s’est réellement déroulé dans l’histoire et qu’on n’a jamais appris dans aucun livre.
Il comprend qu’il est le fruit de 111 vies qui n’ont été que des tâtonnements pour aboutir à la sienne.
Sera-t-il maintenant capable de faire mieux que toutes ses vies précédentes?


Ce qui est considéré comme une fin pour une chenille n'est en réalité qu'un début pour un papillon.

René est un professeur d'histoire au lycée et il ne croit absolument pas à l'hypnose. Son amie et collègue Élodie l'a convaincu de l'accompagner à La boîte de Pandore afin d'assister à une représentation sur l'hypnose. Malheureusement pour lui, il sera choisi parmi le public pour monter sur la scène.

Opale, l'hypnotiseuse et vedette du spectacle, réussit à le faire revenir au sein de l'une de ses vies antérieures, celle où il fut un héros de guerre. Le retour à sa vie actuelle ne se déroule pas dans les normes et René quitte La boîte de Pandore en catastrophe. Il se sent encore dans la peau de ce militaire en plein combat.

Catastrophe... à sa sortie, il se fait attaquer par un skinhead qui veut lui voler son argent. Du coup, c'est le militaire en plein combat qui prend le dessus et tue le skinhead. Non seulement il réussit à lui enlever la vie, mais il se débarrasse du corps.

C'est à ce moment que les problèmes pour René débutent. D'un autre côté, c'est également le début d'une nouvelle vie pour lui. Celle où il prendra conscience de ces vies antérieures et fera la connaissance de Geb, un ancien atlante. Entre réalité et rêve, où se situe la vérité?

Retenez bien ça : on ne peut pas révéler brutalement aux gens ce qui s'est réellement passé. Pour celui qui est habitué aux mensonges, la vérité semble toujours suspecte.

L'an passé après avoir lu Depuis l'au-delà, je dois avouer que j'étais légèrement déçue, car je sentais que le sujet était assez similaire à celui que l'on retrouve dans Les thanatonautes. J'avais refermé le livre en étant satisfaite et ayant passé un agréable moment de lecture sans pour autant que ce soit un coup de cœur. Malgré tout, j'avais hâte de lire ce tout nouveau roman de Bernard Werber, car j'adore cet auteur, mais également en raison de toute la publicité entourant sa sortie. J'avais donc des attentes assez élevées...

À la base, le sujet de ce récit m'attirait énormément. Malgré que j'aie une peur bleue de l'hypnose, je suis tout de même assez curieuse face à ce sujet. De plus, la réincarnation et la possibilité de constater l'évolution de notre âme sont des sujets qui viennent faire vibrer quelque chose en moi.

Et voilà que j'ouvre le bouquin et dès les premiers chapitres, je suis littéralement tombée sous le charme de la plume de l'auteur et de son intrigue. Bernard Werber a une plume tellement singulière, je ne connais aucun auteur qui puisse me faire réfléchir autant en lisant ces romans. J'apprécie énormément les notions scientifiques qui parsèment son récit. Cela ajoute une note d'authenticité à ce que l'on peut lire.

Personnellement, il en manquait très peu pour que j'accorde la note parfaite à ce roman. C'est vers la fin que j'ai senti quelques éléments qui m'ont légèrement dérangée. Certains moments prévisibles au niveau de l'intrigue, essentiellement la scène qui se déroule à la prison d'Égypte, mais également face à certaines attitudes ou comportements de certains personnages dont Élodie. Globalement, je suis restée captivée tout au long de ma lecture et j'aurais pu dévorer le récit en très peu de temps, mais j'ai préféré le savourer!

Au final, je ressors de ce roman avec un immense sourire aux lèvres. Une lecture non seulement divertissante, mais enrichissante. N'empêche que je ne suis toujours pas plus ouverte face à l'hypnose! J'en ai toujours aussi peur, sinon plus...

Ma note : 4.5/5

Je tiens à remercier chaleureusement la maison d'édition Albin Michel pour m'avoir permis de lire ce formidable pavé!


Ce roman fut une lecture commune avec Readeuse, vous pouvez lire sa chronique en cliquant sur le lien suivant : La boîte de Pandore

Commentaires

  1. je ne sais pas pourquoi mais les resumés de cet auteur ne m'ont jamais tenté

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Il a une plume assez singulière et il nous transporte souvent dans un univers ayant un côté à la fois scientifique et philosophique. Je crois qu'on aime beaucoup ou pas du tout!

      Effacer

Publier un commentaire

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Les femmes oubliées

Le livre sans nom