Le cycle de l'invisible, tome 3 : Oscar et la dame rose


Titre : Oscar et la dame rose
Auteur : Eric-Emmanuel Schmitt
Série : Le cycle de l'invisible, tome 3
Genre littéraire : Littérature Contemporaine
Année de parution : 2002
Éditeur  : Albin Michel
ISBN : 978-2226135025
Nombre de pages : 100 pages

Oscar a dix ans et il vit à l'hôpital. Même si personne n'ose le lui dire, il sait qu'il va mourir. La dame rose, qui le visite et « qui croit au ciel », lui propose, pour qu'il se sente moins seul, d'écrire à Dieu.

Plus le docteur Düsseldolf se tait avec son œil désolé, plus je me sens coupable. J'ai compris que je suis devenu un mauvais malade, un malade qui empêche de croire que la médecine, c'est formidable.

Oscar n'a que dix ans et il est hospitalisé. Ses parents habitent loin donc il ne les voit que le dimanche. Heureusement qu'il y a Mamie-Rose. Sans elle, les journées ne seraient pas les mêmes, surtout depuis qu'elle a l'autorisation de passer les douze prochaines journées qu'avec lui. Pourquoi douze? Car il reste peu de temps à vivre à Oscar.

Même si Oscar ne croit pas en Dieu, Mamie-Rose lui propose tout de même de lui écrire tous les jours. Il a droit à un vœu par jour! Se réaliseront-ils? Est-ce vraiment le but de la démarche que Mamie-Rose lui demande?

J'ai compris que tu étais là. Que tu me disais ton secret : regarde chaque jour le monde comme si c'était la première fois.

Je ne peux vous cacher que je suis ressortie de cette lecture avec le cœur gros et les larmes aux yeux. Je ne sais pas pourquoi, mais en refermant le livre, j'ai immédiatement eu une pensée pour le roman La vie devant soi écrit par Romain Gary... Bref, ce court récit est intense en émotions et a réveillé de vieux souvenirs!

Certains pourraient croire que les réflexions d'Oscar sont trop matures pour son âge. Eh bien là, je vous arrête tout de suite. La maladie vieillit le regard de nos enfants face à la vie et ils sont souvent plus sages que la plupart des adultes qui nous entourent. Et malgré les réflexions profondes, certaines ne peuvent faire autrement que nous faire sourire. Les questionnements de nos enfants sont si simples et nous ramènent à l'essentiel.

Il y a un truc qui m'a profondément perturbée : mais où sont les parents d'Oscar? Comment une mère peut-elle retourner à la maison et laisser son fils seul à l'hôpital? C'est un non-sens à mes yeux! Ces douze jours auraient dû être une opportunité pour les parents de profiter au maximum de ces dernières journées pour se remplir le cœur d'amour et de souvenirs. Au lieu de cela, c'est Mamie-Rose qui a profité de ces moments.

Justement, parlons un peu de cette Mamie. Elle est tout simplement incroyable! Tout le monde rêve d'une mamie comme elle dans sa vie. Elle est à l'écoute du petit Oscar et l'on ne sent pas de jugements lorsqu'elle s'adresse à lui. Elle lui offre la chance de terminer sa vie avec un regard tourné vers l'essentiel et les bonnes valeurs. Leur relation m'a immensément touchée. 

J'ai découvert la plume d'Eric-Emmanuel Schmitt avec ce roman. Elle est simple et atteint l'objectif de nous faire vibrer. Je ressors de cette lecture avec le sentiment que je me souviendrai longtemps de ce récit. Il est certain que je ne le relirai pas. Trop intense en émotions pour moi et trop près de ce que j'ai vécu. Et pour tout cela, c'est définitivement un coup de coeur pour moi!

Ma note : 5/5

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Les femmes oubliées

Le livre sans nom