Là où vont les belles choses

 


Titre : Là où vont les belles choses
Auteur : Michelle Sacks
Genre littéraire : Drame
Année de parution : 2021
Éditeur : Belfond
ISBN : 978-2714493934
Nombre de pages : 268 pages 

Dolly est contente. Elle et son papa sont partis en voiture pour vivre une aventure. Ils changent d'hôtel tous les soirs, voyagent la journée, mangent des burgers et boivent du Coca. Maman ne serait pas ravie, mais ça lui apprendra à partir en week-end sans eux. Bien sûr, il y a ces soirs où sa mère lui manque, où son père s'énerve, mais dans ces moments-là Dolly a toujours sa jumelle Clemesta à qui raconter ses soucis.
Ce que Dolly ne dit pas, c'est que cette aventure ressemble plutôt à une fuite. Que sa mère n'est pas partie en week-end. Que son père se conduit de plus en plus bizarrement. Et que Clemesta, si elle lui apporte le réconfort qui lui manque tant, ne peut pas lui répondre.
Les kilomètres défilent, un État succède à l'autre, les belles promesses virent au cauchemar, le destin de Dolly est sur le point de basculer...


Après avoir eu un immense coup de cœur pour le premier roman de cette auteure, j’attendais ce deuxième roman avec impatience! Est-ce que l’auteure allait être à la hauteur de mes attentes?

Dolly est une jeune fille de sept ans au cerveau bien développé. Elle habite avec ses deux parents. Alors qu’elle est en train de jouer sur la terrasse avec sa meilleure amie Clemesta, son père vient la chercher. Ils partent immédiatement à l’aventure. Dolly adore partir à l’aventure avec son père et Clemesta.

L’aventure n’est pas aussi plaisante qu’elle l’aurait cru au départ. Ils passent des heures dans la jeep à rouler et rouler sur les routes du pays. Dolly voit les États passés et se dit que l’aventure est vraiment loin.

Elle discute avec Clemesta et cette dernière ne cesse de lui dire qu’elle doit se rappeler, mais Dolly décide de garder la boîte à secrets bien fermée. Elle est partie à l’aventure avec son papa! Au fil des jours, la tension monte et les souvenirs de Dolly tentent de plus en plus à refaire surface. Mais que cache réellement cette aventure?

 

Personne ne m’avait jamais fait ça et j’ai beaucoup aimé. J’ai pris la bénédiction et je l’ai rangée dans une poche de mon cœur. C’est là que vont les belles choses comme l’amour, les câlins, les rires et la gentillesse. La poche est très grande et jamais trop remplie.

 

Je me souviens encore de ma lecture et des émotions que j’ai ressenties lorsque j’ai lu La vie dont nous rêvions. Michelle Sacks m’avait bouleversée, je dirais même perturbée… et pourtant j’ai adoré. La tension était palpable du début jusqu’à la fin.

C’est un peu ce que j’ai ressenti en lisant ce roman-ci. Tout démarre en douceur, mais au fil de ma lecture la tension s’est mise à prendre de plus en plus de place et les chapitres défilaient à toute vitesse. J’étais incapable de délaisser le roman. Je voulais savoir ce qu’il allait advenir de cette petite Dolly et jusqu’où son père partait ainsi à l’aventure. Il était évident que derrière cette aventure se cachaient bien des mystères, mais lesquels?

Je dois avouer qu’au tout début, je n’étais pas certaine de pouvoir adhérer complètement à l’intrigue, puisque nous suivons ce road trip à travers le regard de la jeune Dolly. Mais rapidement, je me suis attachée à cette jeune fille au cerveau développé. J’ai ressenti beaucoup d’empathie pour elle et j’ai finalement trouvé ses conversations avec Clemesta bien intéressantes et parfois même elles m’ont fait sourire.

La plume de cette auteure est toujours aussi fluide et agréable à lire. Et la structure de ce roman est tout simplement parfaite. Habituellement j’apprécie les chapitres courts, mais dans le cas présent, l’auteure a scindé le récit en journée. Nous voyons les jours défiler sur les routes des États-Unis et chaque jour amène une descente de plus en plus profonde vers un point de non-retour.

Malgré certains éléments prévisibles, la fin de cette aventure m’a complètement chavirée. J’avais le cœur en miettes et je me suis dit qu’encore une fois, l’auteure avait réussi à me bouleverser comme très peu d’auteurs en sont capables. Eh oui, ce fut un autre coup de cœur… coup de poing! Il est certain que je vais attendre son prochain roman avec impatience!

Ma note : 20/20

Je remercie chaleureusement la maison d'édition Belfond pour cet excellent roman!




Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Abrano, tome 1

L'Anse-à-Lajoie, tome 1 : Madeleine