Les roses de Hartland


Titre : Les roses de Hartland
Auteur : Nikola Scott
Genre littéraire : Historique
Année de parution : 2019
Éditeur  : Guy Saint-Jean
ISBN : 978-2897586324
Nombre de pages : 460 pages

Addie pensait tout savoir de sa mère, Elizabeth, tout juste disparue. Mais le jour où une jeune femme surgit sur le pas de sa porte, prétendant être sa sœur, Addie vacille. Tout ce qu'elle a toujours cru n'était donc que mensonges? Et que s'est-il passé, au cours de ce bel été de l'année 1958 qu'Elizabeth a passé avec la richissime famille Shaw dans leur manoir de Hartland, sur la côte sauvage du sud-ouest de l'Angleterre?


Un premier roman vendu à plus de 50 000 exemplaires en quelques mois seulement et l'on comprend pourquoi, et ce, dès les premiers chapitres...

Cela fait déjà un an qu'Elizabeth est décédée et Addie n'a toujours versé aucune larme. Sa relation avec sa mère était quelque peu tumultueuse. Elle a toujours senti qu'elle n'en faisait pas suffisamment pour la rendre fière. Pourquoi était-elle aussi exigeante avec elle et si peu avec sa sœur et son frère?

Alors qu'ils sont tous réunis à la maison pour commémorer le jour du décès de leur mère, voilà qu'une femme se pointe sur le seuil et sans détour leur dit qu'elle croit être la fille d'Elizabeth. C'est en posant quelques questions que Phoebe se rend compte que non seulement elle serait sa fille, mais qu'en plus, elle serait la jumelle d'Addie! La vie de cette famille se retrouve instantanément bouleversée. Mais qui était vraiment Elizabeth?

Dans un brouillard, je voyais sa bouche remuer. Mme Baxter retenait Venetia par le bras, Venetia criait, et la femme, immobile entre deux voitures stationnées le long du trottoir, ne regardait que moi, parce qu'elle seule avait compris cette chose incroyable, cette chose inimaginable que nous étions encore incapables d'énoncer.
J'étais née moi aussi le 14 février 1960.

J'étais loin de me douter que ce roman allait être aussi intense en émotions. L'intrigue est non seulement addictive, mais également bouleversante. Pour un premier roman, laissez-moi vous dire que Nikola Scott est tout simplement incroyable. Elle sait nous captiver dès les premiers chapitres et nous tient en haleine jusqu'à la dernière page.

L'auteure a su mettre de l'avant les conditions des femmes de l'époque. Autant la société a eu besoin des femmes pour passer au travers de la Seconde Guerre mondiale, autant qu'une fois que les hommes sont revenus à la maison, elles ont dû aller se terrer dans leur cuisine. Nous remarquons dans ce récit à quel point les jeunes filles ne pouvaient décider de leur destin et que leurs pères avaient du pouvoir sur elles.

Dans le cas présent, c'est non seulement la vie d'Elizabeth qui fut bouleversée par les décisions que son père a prises pour elle, mais également celle de ses jumelles ainsi que les membres de leur famille. Pour Phoebe et Addie, la recherche de vérité sur leur naissance et les impacts de leur séparation ne peuvent nous laisser insensibles. C'est quarante ans de leur vie qui furent ainsi bouleversés. À plusieurs reprises, certains passages m'ont remplie de colère, mais également de tristesse. Je n'ai pu faire autrement que de détester le père d'Elizabeth, mais de ressentir tellement d'empathie pour cette jeune femme seule et vulnérable!

L'auteure a su nous toucher avec le parcours de vie de ces trois femmes. Autant j'ai senti la détresse d'une mère, par le biais des mots du journal d'Elizabeth, autant nous pouvons sentir aussi la tristesse et les questionnements qui émanent de ses deux filles. Que de tragédies qui auraient pu être évitées!

Je referme ce roman avec le cœur gros, car je sais que ce roman, malgré qu'il soit fictif, il n'en reste pas moins qu'il décrit une époque sombre et qu'il ne faut pas oublier afin d'apprécier tout le chemin parcouru!

Ma note : 4.5/5

Je tiens à remercier la maison d'édition Guy Saint-Jean pour la découverte de cette auteure de talent!


Ce roman fut une lecture commune avec Readeuse, vous pouvez lire sa chronique en cliquant sur le lien suivant : Les roses de Hartland

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Abrano, tome 1

L'Anse-à-Lajoie, tome 1 : Madeleine

Le sculpteur de vœux