Antonin


Titre : Antonin
Auteur : Samuel Champagne
Genre littéraire : Drame/Jeunesse
Année de parution : 2019
Éditeur  : De Mortagne
ISBN : 978-2896628551
Nombre de pages : 404 pages

S’ils savaient…
Cette phrase, c’est toute ma vie. Il y a beaucoup de choses que les gens ignorent à mon sujet. J’ai une famille qui m’aime, des amis, je suis bon à l’école. On dit aussi de moi que je suis un grand artiste. Mon existence est parfaite, semble-t-il.
Mais j’en ai eu une autre, avant, avec des parents biologiques qui sont restés dans ma tête, même après mon adoption. Je songe sans cesse à mon père, en colère par ma faute. À ma mère, partie m’acheter un cadeau sans jamais revenir. À ces journées que j’ai passées seul, dans l’appartement, à l’attendre du haut de mes six ans. Je pense à la chance que j’ai eue qu’on ait bien voulu de moi et à tout ce que je dois faire pour qu’on ne m’abandonne pas de nouveau.
C’est pourquoi je cache ma douleur. Pour que personne ne sache que je fais des crises de panique ou des cauchemars, parfois même éveillé. Ni ces parents qui me sont tombés du ciel, ni mon frère, ni mes amis. Et surtout pas William, le gars que j’aime, le seul avec qui j’arrive à oublier. Il faut que je garde la tête haute et le passé à l’intérieur. Mais les souvenirs refont toujours surface, et je commence à manquer de force pour les affronter.


Je fixe mon reflet un moment. Je vois tout ce que je suis. Tout ce qu'il y a à cacher. Si les gens savaient... Cette phrase, c'est toute ma vie. S'ils savaient.

Antonin n'a que six ans lorsqu'il se réveille à l'hôpital. Ses parents l'ont abandonné, seul avec lui-même dans un appartement sordide. Ce fut sa mère qui est partie en premier, abandonnant ainsi son conjoint et son fils en lui laissant croire qu'elle partait lui acheter un cadeau pour son anniversaire. Le père n'a pas accepté cette séparation et passe sa rage sur Antonin et l'abandonne après l'avoir battu.

Heureusement qu'Isaba, sa travailleuse sociale assignée après cet événement, lui trouvera une famille parfaite qui prendra soin de lui et où il se sentira en sécurité. Ils l'aimeront tellement, qu'ils décideront de l'adopter et de le considérer comme étant leur propre fils, un frère pour le petit Charles.

Pour Antonin, c'est le moment où il commencera à se refermer sur lui-même et à garder tout pour lui que ce soit son passé, ses émotions, ses désirs afin d'être celui qu'il croit que les gens autour de lui voudraient qu'il soit. Ce n'est qu'avec les couleurs, le dessin et la peinture qu'il laissera une partie de ses émotions sortir.

Mais voilà qu'en plus de son passé, Antonin se croit différent aux yeux des autres et cette différence prendra de l'ampleur lorsqu'il rencontre William. Pourra-t-il vivre cet amour naissant? Jusqu'où pourra-t-il camoufler sa vraie nature? À faire toujours semblant, va-t-il finir par se perdre?

Je me suis sculpté en forme de tout ce que les autres voulaient. J'ai tenté de me forcer à adopter telle ou telle identité, pour leur plaire. Mais ma sculpture, elle a reçu trop de coups, elle est tombée. Et je me suis fracassée en mille morceaux.

Mais que d'émotions! Ce roman m'a touchée, bouleversée au point d'en avoir les larmes aux yeux, et ce, à plusieurs reprises au cours de ma lecture. En peu de temps, l'auteur est venu me captiver et je me suis immédiatement attachée à notre protagoniste. Ses pensées, sa vision, son passé... tant d'éléments qui ont touché le cœur de la mère en moi, mais également l'adolescente que je fus autrefois.

L'écriture de Samuel Champagne est fluide et il sait choisir ses mots avec soin pour nous faire adhérer à son récit et nous faire ressentir les émotions d'Antonin. Nous pouvons ressentir toutes ses incertitudes, mais également ses moments de désespoir et de détresse. J'ai bien aimé les passages où l'auteur nous fait découvrir les pensées de Charles et William. Cela nous permet d'avoir une vision un peu plus globale et extérieure sur ce que ressent notre protagoniste. Également, les liens avec l'art sont intéressants et rendent le récit plus riche en émotions.

Et puis survient un événement tragique dans la vie d'Antonin. À partir de ce moment-là, j'ai senti une coupure dans le récit. Alors qu'auparavant, le récit m'avait émue, j'ai eu l'impression que la toile de fond changeait. L'auteur nous amène dans un environnement qui manque quelque peu de réalisme. Personnellement, tout devient trop facile et sans nécessairement avoir décroché du récit, mon intérêt a quelque peu diminué.

N'empêche qu'au final, je suis énormément reconnaissante d'avoir eu la chance de pouvoir lire ce récit et de découvrir la plume de Samuel Champagne. Une écriture fluide et émouvante. Je suis passée très près du coup de cœur!

Ma note : 4.5/5

Je remercie chaleureusement la maison d'édition De Mortagne qui m'a offert ce roman!

Ce roman fut une lecture commune avec Readeuse, vous pouvez lire sa chronique en cliquant sur le lien suivant : Antonin

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Abrano, tome 1

L'Anse-à-Lajoie, tome 1 : Madeleine

Le sculpteur de vœux