Les chroniques lunaires, tome 4 : Winter


Titre : Winter
Auteur : Marissa Meyer
Série : Les chroniques lunaires, tome 4
Genre littéraire : Science-Fiction/Young Adult
Année de parution : 2016
Éditeur : 12/21
ISBN : 978-2266218207
Nombre de pages : 983 pages

La Princesse Winter est admirée par le peuple lunaire pour sa grâce et sa gentillesse. Malgré les cicatrices qui marquent son visage, on dit que sa beauté dépasse de loin celle de sa belle-mère, la Reine Levana.
Winter déteste Levana et sait que cette dernière n'approuverait pas ses sentiments pour son ami d'enfance, le séduisant garde Jacin. Mais la jeune fille n'est pas aussi faible que le croit la reine et cela fait des années qu'elle a entrepris de contrecarrer les plans de sa belle-mère. Avec Cinder et leurs alliés, Winter pourrait même avoir le pouvoir de commencer une révolution et gagner une guerre qui sévit depuis trop longtemps.
Est-ce que Cinder, Scarlet, Cress et Winter seront à la hauteur pour battre Levana et enfin trouver la paix qu'elles méritent?

À la base, je ne suis pas une grande fan de roman de science-fiction, mais depuis que j'ai découvert Les chroniques lunaires, ma vision de ce genre littéraire a complètement changé. Faut dire qu'à la base, j'adore les contes revisités et ceux que Marissa Meyer a choisi de réécrire faisaient partie de mes contes favoris. Et puis, pour ce dernier, elle a choisi le conte de Blanche-Neige que j'adore.

Nous nous souviendrons qu'à la fin du troisième tome, Cinder et ses amis avaient kidnappé l'empereur Kaï afin d'éviter que ce dernier ne soit dans l'obligation d'épouser la Reine Levana. Malgré tout, ils ne peuvent pas se cacher indéfiniment puisque la Reine a décidé d'attaquer la terre et les morts se multiplient.

Du côté de la lune, la Reine est en colère. Malgré tout, elle se croit toujours au-dessus de tous et elle est convaincue qu'elle fait tout cela pour son peuple et non pour elle-même. De plus, elle est certaine que la cyborg ne peut rien contre elle. D'un autre côté, elle commence à douter de Winter et cela la rend nerveuse, car elle se rend compte que le peuple lunaire l'admire.

Il n'y a pas un millier de façons de s'en sortir et de retirer le trône à cette Reine ambitieuse... c'est maintenant l'heure de la révolution!

Temps de se dire au revoir. Temps de passer à l’action. Temps d’abandonner cette petite utopie dans laquelle ils s’étaient réfugiés.

Au cours de ce quatrième et dernier tome, nous retrouvons non seulement Cinder mais également tous les personnages qui nous ont charmés au cours de cette saga. Le temps est venu pour eux d'affronter la reine Levana et de prendre le contrôle de la lune avant qu'il ne soit trop tard.

Encore une fois, Marissa Meyer a su innover avec ce conte et elle a fait de jolis clins d'œil aux personnages et à l'intrigue que l'on connaît si bien. Et cette nouvelle réécriture est tout simplement époustouflante. L'auteure a voulu terminer cette saga en beauté en nous offrant un méga pavé. Avec près de 1000 pages, nous pourrions penser qu'il y aura des longueurs et des moments moins captivants... Eh bien ce n'est vraiment pas le cas!

Le personnage de Winter est assez singulier. Il y a à la fois une force incroyable en elle, mais également une énorme faiblesse étant donné son refus d'utiliser son pouvoir lunaire. En fait, dans le monde où elle évolue, sa vision de son pouvoir lui nuit à un point tel que cela est en train de la mener vers une psychose si profonde qu'elle pourrait ne plus en revenir. Elle refuse de l'utiliser afin d'être en cohérence avec ses valeurs, mais également pour ne pas faire de mal à autrui, et cela au détriment de sa propre santé mentale. Ce n'est pas Levana qui agirait ainsi!

Définitivement, Marissa Meyer nous offre une intrigue palpitante, des rebondissements l'un après l'autre et de l'action qui n'en finit plus. Elle a su me tenir en haleine jusqu'à la dernière page. Vous le comprendrez, ce quatrième et dernier tome est quant à moi plus que réussi. J'ai pris mon temps pour le savourer et c'est le cœur gros que j'ai refermé ce bouquin. J'ai le sentiment que les personnages vont m'habituer encore bien longtemps!


Ma note : 4.5/5

Vous pouvez lire ma chronique du tome précédent en cliquant sur le lien suivant : Cress

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Abrano, tome 1

L'Anse-à-Lajoie, tome 1 : Madeleine

Le sculpteur de vœux