Agatha Raisin, tome 10 : Panique au manoir


Titre : Panique au manoir
Auteur : M.C. Beaton
Série : Agatha Raisin, tome 10
Genre littéraire : Policier
Année de parution : 2018
Éditeur  : Albin Michel
ISBN : 978-2226400345
Nombre de pages : 284 pages

Meurtrie d'avoir été abandonnée par James, l'amour de sa vie, Agatha Raisin s'en remet aux présages d'une diseuse de bonne aventure : elle trouvera l'amour, le vrai, dans le Norfolk. Qu'à cela ne tienne, Agatha quitte Carsely et s'installe dans un charmant cottage de Fryfam où elle attend le prince charmant en écrivant son premier roman policier : Panique au manoir. Un titre prédestiné car, après une série d'étranges phénomènes, le châtelain du village est assassiné et les soupçons se portent tout naturellement sur Agatha, dont le conte de fées vire au cauchemar...

Pour ce dixième tome, M.C. Beaton a misé un peu moins sur le côté rocambolesque de notre chère Agatha pour plutôt nous faire vivre une excellente enquête policière.

Notre protagoniste vient de se faire prédire qu'elle trouvera l'amour dans le Norfolk alors que l'automne est déjà bien entamé. Mrs Bloxby lui rappelle que les hivers sont plus difficiles au nord, mais Agatha ne veut pas revoir James donc elle décide tout de même de louer un petit cottage dans un village perdu.

Dès son arrivée, nous sentons qu'elle a déjà le goût de repartir, pourtant elle essaie de se convaincre de rester. Mais voilà que de jolies lumières scintillent au fond de son jardin. Aussitôt qu'elle s'en approche, les voilà qu'elles s'éteignent. Qu'est-ce qui peut bien se passer? Les femmes du village n'osent lui répondre... finalement, il semblerait que ce soit des fées!

Quelques jours après son arrivée, Agatha décide de se mettre à l'écriture d'un roman policier après avoir pris le thé au Manoir. Le couple qui y vit est tellement antipathique que notre chère protagoniste décide de façonner ses personnages et l'environnement autour de ceux-ci. Malheureusement pour elle, c'est un peu comme si elle avait prédis la mort du pauvre Tolly! Heureusement que Charles vient tout juste de venir la rejoindre au cottage, car elle est maintenant suspectée de meurtre! Mais pourquoi James n'est pas là pour la soutenir? C'est de lui qu'elle ne cesse de rêver, pas de Charles...

— Le livre de Mrs Raisin s'intitule Panique au manoir, lui apprit Hand.

Eh bien, encore une fois, j'ai passé un agréable moment en compagnie de cette chère Agatha. Décidément, l'auteure réussit toujours à m'épater d'un tome à l'autre. D'ailleurs, ce tome-ci est l'un des meilleurs que j'ai pu lire jusqu'à maintenant. Malgré que l'auteure nous ait offert une excellente intrigue au cours de ce récit, il n'en reste pas moins que notre protagoniste réussit à nous faire sourire à plusieurs reprises. Cette auteure a définitivement un talent incroyable!

Je trouve l'intrigue et l'enquête policière particulièrement intéressante. Il y a tellement de personnages et de rebondissements, qu'il est assez difficile de faire les liens au cours de cette enquête. Et voilà qu'à la toute fin, notre protagoniste ne s'était même pas rendu compte qu'elle avait visé juste. Il n'y avait qu'elle pour se placer au centre d'une situation aussi dangereuse.

Personnellement, je préfère les récits où Agatha enquête avec Charles. Il est tout aussi incroyablement imprévisible que notre protagoniste. Je sais bien qu'ils ont une certaine différence d'âge, mais n'empêche que je le trouve de plus en plus sympathique ce Sir Charles. Elle ferait un plus beau couple avec lui qu'avec James que je trouve assez froid! La fin du récit n'a pas aidé à le rendre plus chaleureux et attachant... j'ai comme le sentiment que notre chère Agatha vient de se mettre les deux pieds dans les plats! 

Ma note : 4/5

Je tiens à remercier chaleureusement la maison d'édition Albin Michel pour m'avoir permis de lire ce dixième tome!



Vous pouvez lire ma chronique du tome précédent en cliquant sur le lien suivant : Sale temps pour les sorcières

Commentaires

  1. il faut que je tente cette série un de ses jours

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ce que je remarque c'est soit on adore, soit on n'aime pas du tout! Tu auras deviné...je l'adore! Agatha me fait toujours sourire avec son caractère singulier. C'est toujours de moments de détente agréable!

      Effacer

Publier un commentaire

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Les femmes oubliées

Pour toi Abby, tome 1 : Le remords