La vie de A à Z


Titre : La vie de A à Z
Auteur : Debbie Johnson
Genre littéraire : Contemporain
Année de parution : 2018
Éditeur  : Milady
ISBN : 978-2811229214
Nombre de pages : 480 pages

 Poppy et Rose étaient auparavant aussi proches que peuvent l'être deux sœurs, mais cela fait plus de dix ans qu'elles ne se parlent plus. Jusqu'au jour où elles apprennent que leur mère est morte — sans avoir jamais eu la chance de voir ses filles réunies. Mais Andrea n'était pas le genre de femme à laisser la mort se mettre en travers de ses plans. Connaissant ses filles mieux qu'elles ne se connaissent elles-mêmes, elle leur a légué un dernier cadeau d'un genre unique dans l'espoir de les réconcilier : La Vie de A à Z.

Cette pensée m’obsède parce que j’ai appris ce matin que j’étais en train de mourir. Pas de la manière lente et certaine dont nous allons tous mourir, mais de la version « d’ici deux mois, avec un peu de chance ».

Andrea vient d'apprendre qu'elle va bientôt mourir et pourtant elle prend la décision de ne pas aviser ses deux filles chéries. Depuis maintenant dix-sept ans qu'elle n'a pas eu la chance de les voir ensemble. Un événement majeur a séparé les deux sœurs. Un événement qui non seulement a divisé la famille, mais surtout qui a brisé le cœur de leur mère.

Alors cette chère maman a décidé de laisser un testament qui sort vraiment du commun. Pour se faire, Rose et Poppy devront passer au travers de l'abécédaire que leur mère a concocté à leur intention. Cet abécédaire qui, elles s'en doutent bien, devrait leur permettre de se pardonner et de tourner la page sur le passé. Mais ce ne sera pas de tout repos...

J’aimerais bien lui coller mon poing dans la figure, mais ça ne serait pas conforme à l’esprit de La Vie de A à Z. Je ne peux pas me vautrer sur le A, c’est simplement impossible. Il faut que je tienne bon au moins jusqu’à M pour Meurtre si j’ai envie de la tuer.

Andrea a-t-elle bien fait de passer ses derniers jours loin de ses filles? Est-ce qu'elles pardonneront à leur mère de n'avoir pu lui dire un dernier Je t'aime? Et au bout du compte, Andrea a-t-elle misé juste avec cet abécédaire, c'est-à-dire qu'au bout de l'alphabet, allons-nous voir les deux sœurs se réconcilier?

Je donnerais n’importe quoi pour avoir plus de temps. Plus de temps ici, plus de temps dans mon jardin. Plus de temps avec vous, les filles. Plus de temps avec Lewis. Plus de temps sur cette belle, si belle planète. J’ai le sentiment que ma vie entière a été si insignifiante, si dénuée de sens, et je n’ai plus le temps de changer ça.
Alors, mes chéries, s’il vous plaît, ne faites pas de cette déprimante pensée une vérité. Donnez-lui du sens. Profitez un maximum de votre temps, parce qu’avant que vous le réalisiez, il vous aura glissé entre les doigts.

Sincèrement, comment rester insensible face à ce roman? C'est tout à fait impossible. Si tel était le but de Debbie Johnson, eh bien elle a misé juste!

Nous pourrions penser au premier abord que nous tomberons dans un récit dramatique avec le décès d'Andrea et le deuil que ses filles doivent entamer. Effectivement, il y a quelques passages qui nous font monter la larme à l'œil, surtout les lettres qu'Andrea a laissées et qui sont venues toucher une corde sensible en moi. Heureusement, ce n'est qu'une partie de ce que nous retrouvons dans ce roman.

Cette Andrea était assez singulière et délurée. Laissez-moi vous dire qu'elle a su mettre de la joie et du bonheur dans la vie de ses filles. Nous repassons au travers des événements de l'enfance de Rose et Poppy grâce à l'abécédaire. Du coup, l'auteure réussit à nous faire sourire plus d'une fois avec certaines anecdotes.

J'ai bien aimé également que l'auteure alterne le récit entre les deux sœurs. Nous avons ainsi la vision de l'une et de l'autre. Cela permet de bien saisir les impacts de cet événement qui a changé leur vie.

Je retiens un petit bémol... lorsque j'ai fermé ma tablette à la fin de ma lecture, je me suis posé la question à savoir si à mes yeux ce roman m'a permis de me sentir bien, d'en ressortir avec un certain sentiment d'apaisement.... Était-ce réellement un roman feel-good? Malheureusement, ce n'est pas le cas. Du coup, je suis légèrement déçue. Je ne dis pas que le récit n'est pas excellent, bien au contraire, puisque je l'ai dévoré. Mais lorsque j'ai fermé le bouquin, je suis restée avec une certaine mélancolie. Bien dommage pour un roman feel-good non?

En résumé, la toile de fond de ce roman est originale. Il nous fait sourire, mais également pleurer. J'ai bien aimé suivre le parcours de Rose et Poppy par le biais de cet abécédaire. Quelle idée géniale!

Ma note : 4/5

Je tiens à remercier la maison d'édition Milady pour m'avoir permis de lire ce roman!

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Les femmes oubliées

Le livre sans nom