La nuit du renard


Titre : La nuit du renard
Auteur : Mary Higgins Clark
Genre littéraire : Policier
Année de parution : 2010
Éditeur  : Le livre de Poche
ISBN : 978-2253025481
Nombre de pages : 285 pages

Ronald Thompson doit mourir sur la chaise électrique. Témoin terrorisé, le petit Neil a affirmé, au cours du procès, le reconnaître comme le meurtrier de sa mère. Mais Ronald a toujours clamé son innocence. À quelques heures de la sentence, l'enfant est enlevé avec une jeune journaliste amie de son père, par un déséquilibré qui se fait appeler Renard. Il les séquestre dans la gare centrale de New York. Le kidnappeur menace de faire sauter une bombe au moment précis où le condamné sera exécuté. Existe-t-il un lien entre ces deux terribles faits divers? Un innocent va-t-il payer pour le crime d'un autre? Une course contre la montre s'est engagée...


Suite à un concours sur le blogue Le parfum des mots, j'ai eu la chance de remporter ce roman et c'est avec mon amie Readeuse que j'ai décidé de le découvrir...

Sharon et Steve sont ensemble depuis quelques mois à peine. Pour Steve, c'est la première femme qu'il côtoie depuis le décès tragique de sa femme Nina. Son fils Neil a assisté au meurtre de sa mère et depuis, il souffre de crise d'asthme et fait de multiples cauchemars. La venue de Sharon l'insécurise énormément ainsi que le départ imminent de sa gouvernante.

Ronald Thompson est le jeune homme de dix-neuf ans qui fut déclaré coupable du meurtre de Nina et il est sur le point d'être exécuté. Un débat anime nos deux tourtereaux. Pour Steve, il ne fait aucun doute que l'on doit l'exécuter tandis que Sharon milite et tente de sensibiliser le public afin que Thompson reste plutôt en détention à vie. Si elle réussit à obtenir suffisamment de signatures, peut-être que la gouverneure se laissera convaincre et annulera l'exécution.

Et puis arrive Renard! Celui-ci décide de kidnapper le jeune Neil ainsi que Sharon afin d'obtenir une rançon de Steve. De plus, ce Renard est rusé. Il ne laisse aucune trace derrière lui. Son plan est bien planifié... mais parfois même un plan irréprochable peut se terminer en queue de poisson. A-t-il prévu tous les impondérables qui peuvent venir modifier le cours des événements ou bien est-il trop sûr de lui au point de faire des erreurs?

Que le renard bâtisse son terrier dans son foyer. Que la lumière s'efface de tes yeux et que jamais plus tu ne voies ce que tu aimes. Que la boisson la plus douce te soit la plus amère des coupes de chagrin...

Après avoir lu plusieurs titres de Mary Higgins Clark, je peux vous garantir que celui-ci est le meilleur que j'ai lu de cette auteure jusqu'à aujourd'hui.

Au début du récit, nous nous sentons un peu perdus, car la mise en place demande un certain temps. Il y a plusieurs personnages et l'on se demande quels sont ou seront leurs liens avec l'intrigue en cours. Et puis au fil des pages, nous sentons le suspense augmenter et ce, assez rapidement. Du coup, impossible de mettre le bouquin de côté tellement l'intrigue nous captive. Il faut le terminer... même si c'est en plein milieu de la nuit!

Encore une fois, l'auteure a su tisser des liens extrêmement solides autour de son intrigue. Bien que nous ayons une bonne idée de comment tout cela va se terminer, il n'en reste pas moins que nous restons sur nos gardes, car elle a le don de nous faire sursauter à quelques reprises avec des rebondissements surprenants.

J'ai bien aimé les personnages de ce roman policier sauf peut-être l'enquêteur principal. Sincèrement, j'ai senti quelques montées de colère face à sa vision de la situation. Si seulement il n'avait pas été aussi borné et un peu plus à l'écoute! Quant à Renard, l'auteure a su lui donner une personnalité intéressante et cohérente avec l'intrigue. Sincèrement, ça nous donne des frissons à quelques reprises. Et que dire de Sharon sinon qu'elle est courageuse et que j'ai adoré la façon dont elle a su rassurer le petit Neil?

Malgré que j'ai terminé le récit hier, je ressens encore de petits sursauts dans ma poitrine en repensant à l'intrigue et aux personnages de ce roman. Cela faisait bien longtemps qu'un roman policier ne n'avait pas tenu en haleine à ce point.

Ma note : 4.5/5


Ce roman fut une lecture commune avec Readeuse, vous pouvez lire sa chronique en cliquant sur le lien suivant : La nuit du renard

Commentaires

  1. C'est drôle car j'avais moi aussi gagné ce livre en concours il y a quelques mois :) Ce qui fut ma première lecture de cette autrice.
    Comme toi j'ai mis du temps à m'en remettre, et j'ai eu pas mal de sueurs froides, même après avoir terminé ma lecture !
    Je ne pensais pas apprécier autant !

    A bientôt :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Il y a tellement de gens qui me disent que c'est son meilleur roman...j'ai peur d'être déçue maintenant hihi A très bientôt :)

      Effacer
  2. Bizarrement en ayant lu pas mal d elle c est celui que j ai le moins aimer.. et puis j ai arrêter d en lire car çà m a lasser

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. On dirait que tout le monde se lasse...

      Effacer
    2. C est toujours le même canevas. A la longue ca lasse. J ai décroché quand j ai découvert d autre auteurs

      Effacer
    3. Et ce n'est pas les bons auteurs qui manquent 😉

      Effacer

Publier un commentaire

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Une simple histoire d'amour tome 2 : La déroute

Pour toi Abby, tome 1 : Le remords