November 9


Titre : November 9
Auteur : Colleen Hoover
Genre littéraire : Romance/Contemporaine
Année de parution : 2018
Éditeur : Pochet
ISBN : 978-2266270069
Nombre de pages : 380 pages

Fallon et Ben se rencontrent par hasard alors que leur vie est en train de changer.
La jeune femme est sur le point d’aller s’installer à New York où elle espère poursuivre une carrière d’actrice au théâtre. Ben veut devenir écrivain.
Ils se croisent comme des étoiles filantes, mais l’intensité de ce qu’ils partagent les pousse à se fixer un rendez-vous annuel, le neuf novembre.
Fallon devient alors la source d’inspiration du roman de Ben. Chaque rendez-vous est une mine d’informations pour lui et, pour tous les deux, c’est le moyen de faire le point sur leur vie.
Jusqu’au jour, un neuf novembre évidemment, où Fallon se met à douter de ce que Ben lui raconte sur lui-même. Peut-il avoir inventé sa vie comme un roman? Et pourquoi ferait-il une chose pareille?

Ce ne sont pas tes cicatrices qui mettent les gens mal à l'aise, Fallon. C'est ton attitude qui leur donne l'impression qu'il ne faut pas te regarder.

Deux ans jour pour jour après l'incendie, Fallon est au resto avec son père. Depuis cet incident, leur relation n'est plus la même. Fallon tient son père responsable de ses cicatrices, tandis que ce dernier ne peut la regarder sans se sentir coupable.

Alors que Fallon lui annonce qu'elle quitte Los Angeles pour aller habiter à New York pour tenter de refaire décoller sa carrière sur les planches de Broadway, il ne semble pas comprendre. C'est bien pire que cela, il passe des commentaires désobligeants sur sa beauté qui n'est plus la même.

Assis dans le box voisin, Ben ne peut rester assis à entendre Fallon se faire écraser par son père et il décide d'intervenir, car lorsqu'il l'a vu un peu plus tôt, il n'a pu faire autrement que de la trouver très jolie. Son père n'a pas saisi la femme qu'elle est... et puis, les cicatrices que chacun porte ne sont pas toujours visibles. Les siennes sont bien profondes et cachées, osera-t-il lui dévoiler les siennes?

J'essaie toujours de me rappeler, dit-elle, que tout le monde porte des cicatrices. Souvent pires que les miennes. La seule différence étant que chez moi, ça se voit, mais pas chez la plupart des gens.

À la base, je ne suis pas une grande lectrice de romance contemporaine, mais avec Colleen Hoover, je suis en train d'y prendre goût, et ce, depuis que j'ai découvert sa plume en juillet dernier avec le premier tome de sa saga Never never. Depuis, je ne cesse de vouloir lire ses romans. Je suis totalement sous le charme.

Au cours de ce récit, j'ai particulièrement apprécié que l'auteure ait scindé le récit entre les deux protagonistes. Le fait d'avoir leur vision respective de la situation, cela permet de bien saisir tout ce qu'ils ressentent.

Dès le début, j'étais sous le charme de Fallon, mais je dois avouer que j'étais quelque peu sceptique quant à Ben. Je le trouvais drôlement trop gentil et j'étais quelque peu craintive pour Fallon. Elle est si vulnérable et fragile que j'avais peur qu'il la blesse.

Mais voilà que Fallon décide qu'ils doivent se retrouver tous les ans à la même date pour les cinq prochaines années. Pour la première année, ils se donnent quelques missions qu'ils doivent accomplir. J'ai pu constater la métamorphose de Fallon et cela, m'a grandement émue.

Quant à Ben, ce n'est qu'au cours de la deuxième moitié du récit que nous apprenons réellement à le connaître et à saisir qu'il a également des cicatrices. Au contraire de Fallon, ses cicatrices sont bien enfouies et cela a changé ma vision que j'avais de ce personnage.

Bref, je ne suis pas certaine d'avoir réellement apprécié la fin du roman, mais dans l'ensemble, ce fut une très jolie romance. L'intrigue est addictive et les personnages sont tout simplement attachants.

Ma note : 4/5

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Sur la route du tabac, tome 1 : Le temps des récoltes

L'œil du cyclone

Projet Underground