Petits secrets, grands mensonges


Titre : Petits secrets, grands mensonges
Auteur : Liane Moriarty
Genre littéraire : Thriller
Année de parution : 2018
Éditeur  : Le livre de Poche
ISBN : 978-2253073697
Nombre de pages : 572 pages

Jane, mère célibataire, vient d’emménager à Sydney avec son petit garçon et un secret qui est le sien depuis cinq ans. Le jour de la rentrée scolaire, elle rencontre Madeline, un personnage haut en couleur avec lequel il faut compter – elle se souvient de tout et ne pardonne jamais – et Céleste, une femme à la beauté époustouflante mais qui, paradoxalement, est toujours mal à l’aise. Elles prennent toutes deux Jane sous leur aile, en faisant attention de dissimuler leurs propres secrets. Cependant, quand un simple incident impliquant les enfants de chacune des trois femmes survient à l’école, les choses s’enveniment : les commérages vont bon train, les rumeurs empoisonnées se propagent jusqu’au point où il est impossible de démêler le vrai du faux.


J'ai eu la chance de découvrir la plume de Liane Moriarty en février dernier avec son roman Un peu, beaucoup, à la folie. Dès les premiers chapitres de ce récit, j'ai immédiatement reconnu son style narratif assez singulier... nous apprenons qu'il y a eu un meurtre, mais bien évidemment, l'auteure nous attire dans ses filets en ne nous donnant aucun indicatif sur le meurtrier ou bien même sur la victime.

Et voilà que nous suivons le parcours de trois femmes aussi différentes l'une de l'autre. Nous avons Jane, début vingtaine et qui est mère monoparentale. Elle vient tout juste d'emménager dans le quartier. Elle fera la connaissance de Madeline en lui venant en aide. Celle-ci s'est blessée à la cheville en allant invectiver des jeunes au volant. L'on comprend assez rapidement que Madeline est flamboyante et caractérielle.

Les deux femmes partiront donc ensemble pour la journée d'intégration à l'école pour leurs enfants respectifs, Ziggy et Chloé. Un peu plus tard, viendra se joindre à elles, Céleste, cette femme sublime qui est mère de jumeaux turbulents. Mais voilà qu'à la fin de cette journée, lorsqu'elles retournent à l'école pour aller chercher leurs enfants, Amabella est victime de sévices venant d'un petit garçon et elle désigne Ziggy en tant que son agresseur. Ce dernier a beau nier, rien n'y fait et la mère d'Amabella, Renata, part en guerre contre Jane et Ziggy!

Au fil des pages, l'on comprend que les parents sont divisés entre le clan de Madeline, Jane et Céleste et le clan de Renata et Harper de l'autre. Mais au-delà de tout cela, chacun a ses petits secrets qu'ils tentent tous de cacher, mais la vérité finit toujours par ressortir à un moment donné!

Madeline avait gagné. On était toutes mortes de rire de voir Renata soutenir le contraire. Si je crois que cette histoire a conduit à un meurtre? Non, pas du tout.

Encore une fois, Liane Moriarty m'a bien eue, mais cette fois-ci, l'intrigue était plus captivante et surprenante. Elle sait vraiment comment s'y prendre pour nous dévoiler les éléments l'un après l'autre. Elle tisse une immense toile autour de ses personnages et l'intrigue nous accroche dans ses filets!

Les personnages sont uniques et à la fois réalistes. J'ai particulièrement adoré Madeline. Elle a une personnalité qui prend toute la place et pourtant malgré son caractère difficile, nous pouvons également assister à sa détresse et son impuissance face à sa fille Abigail. Quant à Jane et Céleste, je me suis énormément attachée à elle. Deux femmes abimées par la vie et qui tentent d'avancer. Ce livre est également un hymne aux mères. Elles sont toutes différentes, mais elles ont le même point en commun : elles aiment leurs enfants tout simplement!

Nous avons en toile de fond des sujets qui sont tout de même assez lourds et qui portent à réflexion. À certains moments, j'ai complètement oublié que je lisais un thriller tant les sujets m'ont touchée. J'aime bien la façon dont l'auteure s'y est prise pour intégrer tout cela à son récit. C'est fait avec délicatesse et respect.

Et que dire de la fin... c'est tout simplement génial. Un peu comme si nous assistons à la découverte de plusieurs énigmes en même temps! Une fin surprenante et qui nous jette littéralement au tapis.

Ma note : 4/5

Cette lecture fut une lecture commune avec Readeuse, vous pouvez lire sa chronique en cliquant sur le lien suivant : Petits secrets, grands mensonges

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Les femmes oubliées

Le livre sans nom