Le poids des secrets, tome 4 : Wasurenagusa


Titre : Wasurenagusa
Auteur : Aki Shimazaki
Série : Le poids des secrets, tome 4
Genre littéraire : Contemporain
Année de parution : 2008
Éditeur : Babel
ISBN : 978-2742779260
Nombre de pages : 123 pages

Après un premier mariage raté, Takahashi découvre qu'il est stérile. Accablé, il quitte la maison familiale. Seule compte encore pour lu sa nurse, Sono. Lorsqu'il fait la connaissance de Mariko, qui vit seule avec son fils Yukio, il en tombe amoureux et l'épouse contre l'avis de ses parents, qui le déshéritent.
Quarante-six ans plus tard, retraité et affaibli, il recherche les traces de Sono. Au moment où il retrouve sa tombe, sur laquelle est inscrit le nom de la fleur de myosotis (wasurenagusa), il découvre le secret de ses origines et le malheur qui a frappé ses parents.

On n'oublie jamais les paroles gentilles de quiconque.

Alors que le troisième tome était dédié à Mariko, cette suite nous fait voir les événements sous un angle nouveau avec Kenji, le mari de Mariko.

Ce dernier est divorcé depuis maintenant près de trois ans. La raison de l'échec de son mariage est assez simple, après six mois qu'il fut marié, sa femme n'était toujours pas enceinte. Elle a commencé à sentir la pression émanant de sa belle-famille. C'était ainsi dans la culture japonaise de l'époque. La faute incombait à la femme!

Ce n'est que plusieurs mois plus tard et après un remariage de son ex-femme que Kenji se rend compte que c'est probablement lui le fautif et avise ses parents qu'il est stérile lorsque ces derniers commencent à lui mettre de la pression pour un remariage.

Alors que Kenji se promène dans le quartier, il découvre une vieille église catholique et un orphelinat. C'est en y faisant du bénévolat qu'il fera la rencontre de Mariko et de son fils Yukio. C'est le coup de foudre...

À la lecture des trois premiers tomes, j'étais complètement conquise par contre j'ai l'impression que ce tome-ci est moins captivant. Je ne sais pas si c'est le fait que nous revoyions les événements sous un angle nouveau ou bien si c'est simplement le personnage en lui-même, mais je ne suis pas tombée complètement sous le charme.

N'empêche que le récit se lit tout aussi bien que les précédents, mais peut-être un peu moins poétique. L'auteure nous a concocté une fin vraiment surprenante. Je ne m'attendais pas du tout à découvrir autant de secrets. Il ne reste plus qu'un seul tome à cette saga... quels seront les derniers secrets à nous être dévoilés?

Ma note : 4/5

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Du côté des Laurentides, tome 1 : L'école de rang

Ne t'enfuis plus

Le temps est assassin