Les oscillations du coeur


Titre : Les oscillations du coeur
Auteur : Anne Idoux-Thivet
Genre littéraire : Littérature Contemporaine
Année de parution : 2019
Éditeur  : Michel Lafon
ISBN : 978-2749938103
Nombre de pages : 332 pages

Discrète et fleur bleue, la Japonaise Aïko Ishikawa est une designer textile talentueuse. Veuf inconsolable, l’écrivain Jean-Marc Poulain se définit lui-même comme une « ancienne gloire de la littérature ». Quant à la déroutante Angélique Meunier, elle est mathématicienne au CNRS.
Que peuvent bien avoir en commun ces trois personnages? En apparence rien, sauf peut-être leur amour pour de curieux petits jouets vintage appelés culbutos. Par hasard, ils découvrent que certains de ces joujoux renferment de mystérieux messages : « Le phare m’appelle », « Les amants sont des âmes sœurs », « Demain je pars »…
Lié par cette étrange trouvaille, l’étonnant trio parviendra-t-il à percer cette singulière énigme?

Poussah, subst. masc. : jouet représentant un buste de magot, porté par une demi-boule lestée de pierre ou de plomb qui ramène toujours l’objet en position verticale.

Jean-Marc, notre écrivain qui se déclare comme étant un « has been » de la littérature, est en deuil depuis quelques mois. Sa Barbara est décédée dans un accident et depuis sa vie n'est plus la même. Alors qu'il fait un peu de ménage, il découvre des boîtes remplies de livres à l'eau de rose. Il ne peut pas croire que sa femme ait pu s'abaisser à lire ce type de romans. Qui était en fait sa femme? Il découvre également qu'elle avait un blogue dédié à ces romances et qu'en plus, elle s'était mise en tête d'écrire un livre.

Eh bien pourquoi ne pas réaliser le rêve de sa femme et écrire ce livre pour elle en dévoilant les péripéties de ses personnages sur le blogue? Mais voilà qu'il fait tomber le vieil culbuto de sa femme et y découvre un petit mot à l'intérieur. Il n'en fallait pas plus pour qu'il décide de solliciter l'aide des Colombines sur le blogue de Barbara.

Peu de temps plus tard, il fera la rencontre d'Angélique et Aïko alors qu'elles ont aussi des culbutos et ont découvert de petits mots à l'intérieur. Ce trio est totalement éclectique! Angélique étant autiste, elle n'a aucun filtre et ne se gêne pas pour donner son opinion tandis qu'Aïko est délicate, discrète et créative. Ce qui est les unis, c'est les culbutos mais surtout la curiosité, car ensemble, ils décident de partir à l'aventure. Ils désirent savoir pourquoi seulement quelques culbutos ont des petits mots à l'intérieur et qui les a insérés...

Culbuto, subst. masc. : version plus moderne du poussah, dont les représentations sont plus variées – animaux, personnages de dessins animés…

Je suis agréablement surprise par ce petit récit, car j'ai trouvé le début quelque peu inusité. Je n'avais aucune idée où s'en allait exactement l'auteure avec ces trois protagonistes. Ce n'est qu'au moment où ils se rencontrent et décident de partir à l'aventure que j'ai vraiment adhéré.

Quant aux personnages, je suis tombée assez rapidement sous le charme. Malgré qu'ils aient des personnalités diamétralement opposées, il n'en reste pas moins qu'il en résultera une très belle amitié. L'auteure a su exploiter le tout avec brio et cela donne parfois des moments assez cocasses. De plus, j'ai particulièrement apprécié le personnage d'Angélique. Je la trouve rafraîchissante et j'adore ses remarques emplies de franchise.

En ce qui concerne l'intrigue en tant que telle, je vais devoir rester discrète cette fois-ci afin de ne pas vous spolier, mais laissez-moi seulement vous mentionner que l'aventure que vivront nos trois protagonistes est bien ficelée. C'est également un récit sur l'amitié qui fait du bien. J'ai bien aimé suivre tous les personnages de ce roman au cours de cette aventure. La découverte du passé peut parfois permettre de recoller certains morceaux qu'on pensait jusqu'alors injoignables!

Au final, je trouve ce petit roman feelgood bien écrit et j'ai passé un agréable moment en compagnie de ses trois protagonistes. Les oscillations du cœur est le deuxième roman de l'auteure et je sais déjà que je voudrai lire non seulement son premier roman, mais également ceux qui suivront.

Ma note : 4/5

Je tiens à remercier la maison d'édition Michel Lafon pour ce roman!



Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Du côté des Laurentides, tome 1 : L'école de rang

Ne t'enfuis plus

Le temps est assassin