À l'ombre de la mine, tome 2 : Clara et Yuri


Titre : Clara et Yuri
Auteur : France Lorrain
Série : À l'ombre de la mine, tome 2
Genre littéraire : Historique
Année de parution : 2019
Éditeur : Guy Saint-Jean
ISBN : 978-2897586218
Nombre de pages : 503 pages

Au milieu des années 1950, les familles de Marek et Kristoff Rudenko, des immigrants ukrainiens installés au Québec quarante ans plus tôt, sont bien établies. Ils y vivent toujours dans leur Abitibi d’adoption avec leurs enfants, se relevant comme ils le peuvent des épreuves qui les ont marqués. Ce deuxième tome nous plonge dans les tourments vécus par la génération suivante, qui a ses propres combats à mener et ses drames à surmonter.
De son côté, Yuri, le fils de Kristoff et de Jeanne, poursuit une quête désespérée pour connaître l’identité de ses véritables parents, une démarche qui pourrait exposer ses membres à une douleur inimaginable – un scandale, même. Clara, quant à elle, découvre que l’amour, aussi magique puisse-t-il être, peut aussi devenir un fardeau bien lourd à porter. Un apprentissage que vivront aussi Teodor et Victoria, chacun à leur manière…
Amours impossibles, secrets de famille explosifs, dur labeur, grands espoirs : suite et fin d’une magnifique saga qui a séduit des milliers de lecteurs dès la parution du premier tome.


C'est toujours un immense plaisir que de faire une lecture commune avec mon amie Readeuse, mais ce l'est d'autant plus lorsque le livre choisi est celui d'une auteure que j'apprécie énormément comme c'est le cas avec France Lorrain.

Nous nous souviendrons qu'au premier tome, Jeanne et Kristoff venaient d'adopter un charmant petit bonhomme à l'orphelinat. Par contre, Jeanne est la seule à savoir que Yuri est en fait le fils d'une prostituée que Marek, le frère de Kristoff, a mis enceinte.

Nous nous retrouvons donc près de dix-huit ans plus tard alors que tout va à merveille pour Yuri et ses parents. Jusqu'au jour où notre grand jeune homme fait la rencontre de Victoria. Cette jeune femme n'est nulle autre que la fille d'Ann... cette femme qui avait tenté de séduire Jeanne et promis de se venger face à son refus!

Au sein de la famille voisine, rien ne va plus entre Marek et Charlotte. Le frère cadet de Kristoff n'a toujours pas changé depuis son retour. Il passe ses soirées au bar à s'enivrer et à tromper sa femme. Alors que les deux ainés de la famille ont quitté la maison pour aller travailler en Ontario et ainsi s'éloigner de leur père, Clara rêve de faire du théâtre. Mais depuis que Yuri fréquente Victoria, tout ce qu'elle rêve c'est de quitter la maison pour aller tenter sa chance à Montréal. Voir l'amour dans les yeux de Yuri et sentir que cet amour n'est pas pour elle, cela l'a perturbe énormément. Tout simplement en raison du fait qu'elle est tombée amoureuse de son cousin!

Les jours passent et Ann décide de se mêler un peu de la vie amoureuse de sa fille Victoria afin de semer la zizanie dans la famille Rudenko pour ainsi prendre sa vengeance sur Jeanne. Tout à coup, il devient impératif de connaître les origines de Yuri... et si le jeune homme découvrait qui était son père?

 Mais ce qui était pire, c'était de devoir garder le secret, même avec Kristoff. Pourtant la femme craignait que s'il connaissait la mère biologique de son fils, il cherche à savoir qui en était le père.

Après avoir découvert la plume de France Lorrain avec sa duologie Au chant des marées, je suis encore plus sous le charme de cette auteure depuis que je viens de terminer cette deuxième duologie.

L'auteure a un talent exceptionnel pour nous faire adhérer non seulement à son récit, mais à nous rendre tous ses personnages attachants. Peut-être pas tous... car j'ai pris plaisir à détester Ann et Marek. Deux personnages qui m'ont fait vivre une panoplie d'émotions.

Malgré que ce cher Marek décide un jour de se reprendre en main, il n'en reste pas moins que je n'ai pas réussi à le trouver plus sympathique pour autant. Après tout, il fut un mari détestable et un père si colérique et négligent!

Par contre, j'ai ressenti beaucoup d'empathie pour Jeanne, et ce, malgré qu'elle ait gardé certains éléments secrets. D'ailleurs, l'auteure réussit à nous transmettre les émotions de cette protagoniste avec brio. Sa détresse face aux recherches de son fils pour retrouver sa mère biologique m'a fait un petit pincement au cœur.

Quant au récit, je dois avouer que le suspense entourant Yuri m'a tenue en haleine jusqu'à la fin. Et le fait d'avoir ajouté le fait que Clara est en amour avec Yuri, j'étais sur le qui-vive à savoir ce qu'il allait advenir si elle lui dévoilait ses émotions. En fait, il n'est pas seulement un cousin qui fut adopté, il est bien plus que cela... si seulement elle savait qu'elle est amoureuse de son demi-frère!

Bref, la fin de cette duologie m'a fait replonger dans l'univers des mines de l'Abitibi et j'ai trouvé ce contexte historique particulièrement intéressant. J'ai passé un moment agréable avec la famille Rudenko et j'ai le sentiment que les personnages vont m'habiter encore bien longtemps.

Ma note : 4/5

Je tiens à remercier la maison d'édition Guy Saint-Jean pour cette excellente duologie historique!

Ce roman fut une lecture commune avec Readeuse, vous pouvez lire sa chronique en cliquant sur le lien suivant : Clara et Yuri

Si vous désirez lire ma chronique pour le premier tome de cette duologie, cliquez sur le lien suivant : Jeanne et Kristoff


Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Abrano, tome 1

L'Anse-à-Lajoie, tome 1 : Madeleine

Le sculpteur de vœux