Mila Vasquez, tome 3 : L'égarée


Titre : L'égarée
Auteur : Donato Carrisi
Série : Mila Vasquez, tome 3
Genre littéraire : Thriller
Année de parution : 2018
Éditeur : Calmann-Lévy
ISBN : 978-2702157381
Nombre de pages : 332 pages

Dans une atmosphère étouffante, dans une ville engourdie par une vague de canicule, une jeune femme est retrouvée dans les bois, nue avec une jambe cassée. Elle a réussi à s’échapper après une longue séquestration. Elle est encore vivante, mais totalement désorientée.
Aussitôt prise en main dans un hôpital spécialisé, la jeune femme est interrogée par un spécialiste, le Docteur Green, mais ne se souvient que de quelques bribes de ce qui lui est arrivé. Un homme, un labyrinthe, un bébé… Tout est flou. Cependant, son identité a bien été retrouvée : il s’agit de Samantha, kidnappée il y a quinze ans, un cas surmédiatisé à l’époque. Sa réapparition fait la une de tous les journaux et met la police dans l’embarras. C’est alors que le détective privé Bruno Genko décide de reprendre l’enquête qu’il avait démarrée à l’époque, embauché par les parents de la victime. Cependant, la donne a changé, car Genko, atteint d’une grave maladie, sait que ses jours sont comptés : le cas de Samantha sera sa dernière mission.
De fil en aiguille, Genko parvient à retrouver des indices ignorés à l’époque, et commence à faire le lien avec des enfants abusés par le clergé… Mais où se cache donc le kidnappeur sadique qui a enfermé Samantha? Et, en a-t-il enfermé d’autres?
Le compte à rebours s’enclenche, l’ombre du Chuchoteur plane, et Bruno Genko a si peu de temps pour résoudre l’enquête…

Avec L'écorchée, Donato Carrisi nous avait laissé sur une finale vraiment sublime et qui m'a donné le goût de lire la suite de cette saga. J'avais bien hâte de retrouver le personnage de Mila Vasquez!

Une femme est retrouvée quinze ans après sa disparition. Il semblerait que ce soit Samantha et qu'elle fut enfermée dans un labyrinthe souterrain pendant tout ce temps-là. Par contre, elle n'a aucun souvenir de sa captivité et de son agresseur. Elle est actuellement à l'hôpital et le docteur Green tente de l'aider à retrouver la mémoire. Que s'est-il passé pendant les quinze dernières années? Pourquoi tout à coup a-t-elle pu s'échapper?

Lorsque Bruno voit les manchettes entourant la découverte de Samantha, il se sent revenir plusieurs années en arrière. Il y a cela quinze ans, il avait accepté de rechercher la jeune fille et avait accepté un énorme cachet, mais son enquête était depuis longtemps au fond d'un coffre! Alors qu'il vient d'apprendre qu'il lui reste très peu de temps à vivre, il décide de clore cette enquête avant de mourir.

Et ses recherches le ramène toujours à un fameux Bunny aux yeux en forme de cœur... mais qui est ce Bunny le lapin?

Quand je parle de danger, je veux dire qu'il est capable d'une méchanceté que ni toi ni moi ne pouvons imaginer... Green l'a qualifié de « sadique virtuose ».

Malgré les atrocités que l'on retrouve dans les deux précédents tomes, j'ai adoré le suspense qui y était présent. Et la finale du deuxième tome m'a complètement captivée, j'avais donc de très grandes attentes lorsque j'ai débuté la lecture de celui-ci. Mais rapidement j'ai remarqué qu'il manquait l'élément central à cette saga... Mila Vasquez est complètement absente!

À quelques reprises l'auteur fait mention de son personnage principal qui semble avoir disparu, mais personne n'en fait de cas puisqu'elle est sur une enquête secrète. Pour moi, c'est probablement ma plus grande déception lors de la lecture de ce roman. Le personnage de Mila Vasquez est si central bref, vous l'aurez remarqué, je suis déçue.

Par contre, l'on ne peut rien enlever à l'auteur, car effectivement, l'intrigue est très intéressante et captivante. Non seulement nous suivons Bruno au cours de son enquête et disons que ce n'est vraiment pas facile de retrouver un lapin aux yeux en forme de cœur! De plus, l'on se demande tout au long de son enquête s'il va avoir la force de résoudre le tout avant de mourir.

Il y a également le Dr Green qui tente de soutirer des informations à Samantha et ce n'est pas une mince tâche. Par contre, j'ai senti qu'il y avait une certaine aura de mystère qui entoure le personnage de Samantha. Je n'arrivais pas à mettre le doigt sur ce qu'il me semblait bizarre, mais je sentais que l'auteur nous donnait les informations au compte-goutte afin de nous garder en haleine le plus longtemps possible.

Quant à la fin, je ne sais trop quoi en penser... non, mais encore une fois, je suis sous le choc. Assurément, il y aura une suite. Il est impossible de terminer cette saga ainsi. Je suis restée sur une multitude de questions! Une vraie finale pour nous donner le goût de poursuivre vers le prochain tome et heureusement, car malgré que j'ai passé un très bon moment de lecture, il n'en reste pas moins que l'auteur n'a pas su me charmer autant qu'avec les deux premiers tomes!

Ma note : 4/5

Je tiens à remercier la maison d'édition Calmann-Lévy pour m'avoir permis de lire ce thriller!
Si vous désirez lire ma chronique du tome précédent, vous n'avez qu'à cliquer sur le lien suivant : L'écorchée

Commentaires

  1. Je ne pensais pas atteindre le niveau de choc du final du "Chuchoteur" mais encore une fois Carrisi m'a totalement bernée ! Et le personnage de Bunny est très bien trouvé, bien glauque comme je les aime. J'attends de voir la suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, le personnage de Bunny, il est profondément dément!!!
      Je croyais que c'était une trilogie...j'avais lu que L'égarée serait le dernier tome mais avec cette finale, je ne crois pas que ce soit le cas! On reste sur trop de questions...

      Supprimer
  2. J ai entendu dire que cette saga était une trilogie comme toi. Il paraît qu' il est moins bien que les deux autres. Et apparament tu penses pareil. Je verrais à sa sortie en poche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse-moi te dire que si jamais il n'y a pas de suite, je vais trouver cette saga non terminée! Et ça fait aussi assez bizarre de voir la saga Mila Vasquez sans la principale protagoniste au sein du récit... il manquait justement un petit quelque chose.

      Supprimer

Publier un commentaire

Messages les plus consultés de ce blogue

Maman a tort

Du côté des Laurentides, tome 1 : L'école de rang

Ne t'enfuis plus